· 

DIALOGUE AVEC NOTRE ANGE N°20- PARTIE 3

 

 

 

Transcender la peur de la mort

 

— 3ème Partie —

 

Pdf et audio disponibles en bas de page

 

 

Dans la 2ème partie l'Ange nous disait :

 

« … la vie comme la mort sont simplement une "prison conceptuelle'' conçue et engendrée en permanence par vos croyances… »

 

Dans cette 3ème partie, l'Ange nous propose d'aborder le thème de la mort, un sujet difficile, souvent tabou et rejeté par notre société dite évoluée. Pourtant certaines ethnies sur Terre en ont une vision totalement opposée, ce qui démontre bien que le regard porté sur le processus de décès est lié uniquement à des croyances culturelles.

 

Comme l'Ange l'exprimera plus loin, la peur de la mort limite l'humain dans son évolution. En cette période de transition, il est extrêmement important d'éclairer ce sujet. Le travail que nous avons entrepris pour l'expliquer, provient surtout des expériences de la multidimensionnalité "Jenaël", qui à l'âge de 14 ans a vécu un processus de walk-in, ayant probablement pour origine temporelle son incarnation cathare. De même, les visions de son exécution d'une balle dans la tête vers la fin de la 2nde guerre mondiale, ont permis de parler de cette expérience et d'éclaircir le rôle de la pinéale. (Cette expérience est relatée en fin de cet écrit.)

 

L'Ange, la conscience multidimensionnelle génératrice des visions de Jenaël, a permis une compréhension assez claire du phénomène de la mort. Cependant, il est très difficile de retranscrire avec des mots, des concepts qui ne font pas partie de notre monde physique de 3e densité. Même s'il utilise des termes techniques, ce texte ne comporte pas de données scientifiques rationnelles. Il ne traduit que nos propres visions, compréhensions et ressentis. Nous le rédigeons dans l'énergie de l'instant présent car nous ne savons jamais jusqu'où l'Ange va nous mener…

 

Il y a quelques jours, durant près de 48h, Sand a touché au fond d'elle un état de dépression extrêmement profond. Les synchronicités que nous avons pues observer, nous ont laissé stupéfaits, car nous avons appris au moment même où nous écrivions, le départ d'un ami dans l'au-delà. Le lendemain lors d'une pause-promenade, à travers des flashs/visions rapides, cet ami s'est manifesté à nous, près de l'endroit où il avait séjourné l'été dernier lorsqu'il était venu nous rendre visite.

 

Ces deux jours, où Sand n'était que l'ombre d'elle-même, l'état de relâchement qu'elle éprouvait, lui a permis de conscientiser la peur primaire de la mort pour ensuite l'intégrer et pouvoir passer outre. Jusqu'à ce jour, même si sa conscience multidimensionnelle était déjà très présente, les mémoires cellulaires du moment de ce "passage vers l'au-delà" n'avaient pas encore émergé. La rédaction de ce texte l'a donc beaucoup perturbé. Cependant, le processus d'acceptation s'étant réalisé "comme par magie", ce qui lui paraissait difficile et dense à rédiger s'est littéralement transformé en une joie de pouvoir l'exprimer.

 

Alors voici la suite…

 

Question à l'Ange :

Le sujet de la mort, est-il important ?

 

L'acceptation de la mort fait partie du processus de changement de conscience de l'humain et donc de son accession vers les dimensions de réalité supérieures. Dans sa psyché, la mort est un processus tabou, un verrou traumatique ayant engendré la peur de l'au-delà, du non visible, que vous ne pouviez contacter tant que vous étiez limités par vos croyances d'un temps linéaire.

 

Lors de vos diverses incarnations, certaines circonstances de décès ont induit dans votre psyché, des traumatismes qui ont configuré et étoffé vos croyances, et qui se sont répétées tout au long de vos incarnations. Votre perception de la mort était donc due à un schéma de pensée inconscient, qui était intrinsèquement relié aux ressentis de la densité du corps physique.

 

L'âme incarnée, s'identifie alors au corps physique qu'elle habite, et fini par croire qu'il n'y a qu'un début puis une fin, et que cette fin est synonyme de souffrance. Redoutant la douleur que la mort pourrait causer, l'humanité "moderne", au fur et à mesure de son "évolution" (ou devrait-on dire plutôt sa "régression" ou sa chute) a appris à en avoir peur. C'est le "JEU" du "JE" qui n'est autre que le jeu de l'incarnation, le jeu de l'oubli. L'incarnation en 3e densité contenait donc dans son ADN, un programme par défaut générant un état de "non-conscience".

 

Par des schémas de pensée provenant de l'égrégore de croyance de votre société, l'illusion de la 3e densité "masquait" pour ainsi dire la non-conscience ou "l'oubli de votre multidimensionnalité d'être". Cette amnésie (de la réalité et de votre existence multidimensionnelle) se manifestait de manière similaire sur toutes les lignes temporelles sur lesquelles vous expérimentiez "l'oubli".

 

Par exemple, les époques Essénienne et Cathare, qui parlent à beaucoup de lecteurs, correspondent à des lignes temporelles différentes, donc qui se déroulent à des fréquences électromagnétiques différentes. Elles sont en réalité des moments présents superposés à celui que vous vivez en ce moment même.

 

La perception du temps à ces différentes époques se manifeste dans la conscience de chacun de vos véhicules physiques, à travers le corps astral, simultanément à celle de votre présent actuel. Sauf que vous y portez des "costumes" différents et qu'il est séparé par une "zone astrale". 

 

Cette zone correspond à un champ magnétiquement inversé par rapport à la réalité actuelle de votre corps physique.

 

Ainsi, le corps astral est une réplique immatérielle, un corps éthérique de polarité inverse au corps physique. Par l'intermédiaire de la glande pinéale, cette réplique corporelle navigue entre les dimensions densifiées par les sens de votre corps, grâce à un phénomène semblable à la piézoélectricité.

 

C'est ce corps astral qui transporte les mémoires et les codes génétiques qui sont répliqués dans l'ADN du corps biologique de l'individu.

 

De ce fait, vos apparences physiques peuvent être similaires lors de vos différentes vies d'incarnations. Vous pouvez aussi comprendre pourquoi lorsque vous rencontrez certaines personnes, celles-ci vous paraissent très familières...

 

La perception du temps se  manifeste dans la conscience de chacun de vos véhicules physiques, simultanément à celle de votre présent actuel
La perception du temps se manifeste dans la conscience de chacun de vos véhicules physiques, simultanément à celle de votre présent actuel

 

 

Question à l'Ange :

L'humain, lorsqu'il aura changé de plan de conscience, arrivera-t'il aussi à appréhender la mort autrement ?

 

Effectivement, la loi de cause à effet et la science quantique le démontrent bien. Lorsque vous donnez de la force à une croyance ou alimentez une peur (même de façon inconsciente), celle-ci se manifeste inéluctablement dans le champ de votre création, votre environnement. Dans les 3e dimension de densité, le décès est généralement interprété comme un accident de la vie ou une fatalité. Etant programmé pour avoir peur de mourir (au travers de vos diverses incarnations), vous manifestez alors cette peur dans votre vie et effectivement la mort fini par vous surprendre un jour ou l'autre.

 

En 4e densité, lorsque le champ unifié de conscience devient effectif, l'approche de la mort peut être ressentie par le corps et la conscience. Cela signifie que la mort est pressentie par la personne et qu'elle est capable de l'appréhender dans la sérénité. C'est le cas par exemple pour les chamans amérindiens qui quittaient la tribu lorsqu'ils sentaient la mort approcher.

 

A partir de la 5e densité, la mort devient une option consciente. Vous pourrez décider d'arrêter l'expérience avec votre corps physique quand vous en ressentirez la nécessité. Cette possibilité sera en accord avec la conscience supérieure qui vous habite. Actuellement, certains ayant déjà transcendé cette peur, ont choisi en toute conscience de laisser leur corps.

 

 

Question à l'Ange :

Alors comment se passe le passage vers l'au-delà ?

 

Durant le processus de décès, l'illusion générée par le mental/cerveau ne disparaît que lorsque les sensations rattachées au corps physique disparaissent. Tant que cet attachement au corps persiste, les croyances de l'âme perdurent aussi. Mais généralement l'âme se détache assez rapidement.

 

Les sensations du corps astral sont intrinsèquement liées aux fonctions du complexe pinéale-pituitaire et du maintien du champ magnétique dans lequel les fonctions de la pinéale restent effectives. La médecine attribue à l'hypothalamus la fonction d'interface entre la pinéale et la pituitaire. Tant que le "liquide" dans la pinéale reste en suspend dans sa cavité magnétiquement nulle et que la géométrie sacrée du crâne n'est pas endommagée, l'activité de celle-ci est prolongée. Ce qui signifie qu'aussi longtemps que le corps et principalement le crâne sont maintenus irrigués et hydratés, la pinéale peut encore ''jouer'' son rôle de porte des étoiles.

 

Il est ainsi aisé de comprendre pourquoi, même après un encéphalogramme plat de longue durée, les individus qui réintègrent leur corps après une expérience de mort imminente (NDE) ont parfois conscience de tout ce qui s'est passé lors de leur expérience.

 

Lorsque l'activé électrique du cerveau est complètement nulle depuis un certain temps (selon les circonstances de la mort) ou que l'intégrité de la boîte crânienne est atteinte, la neutralité du champ magnétique de la pinéale diminue graduellement jusqu'à se rompre pour devenir définitive et irréversible.

 

Le cordon d'argent lié à la pinéale
Le cordon d'argent lié à la pinéale

Certaines traditions interprètent ce phénomène par le mythe du cordon d'argent. Sa rupture correspond à l'arrêt des fonctions de la pinéale. C'est pour cette raison que traditionnellement, le corps du défunt restait mis en bière au minimum trois jours après le décès (ce qui n'est plus le cas aujourd'hui).

 

Les défunts restent attachés à leurs croyances associées au treillis vibratoire comme de leur vivant, aussi longtemps que la pinéale reste en activité après le décès.

 

 

Ce phénomène donne l'illusion au défunt d'un temps indéfini et impalpable, à l'image d'un instant présent éternel. Il s'agit simplement du "bond" resté en suspend entre une ligne temporelle densifiée à une autre, d'une incarnation à une autre. Ce bond suspendu donne l'illusion à la psyché, qui fonctionne encore un laps de temps par inertie/habitude dans l'au-delà, d'un espace-temps, qui lui n'a plus d'emprise sur la conscience du défunt.

 

Comme tu m'avais posé la question de la raison pour laquelle tu as accès à certaines de tes réminiscences et visions par rapport à tes vies dites antérieures, en voici l'explication :

 

Le plan astral est un champ d'énergie-conscience qui permet de faire la jonction entre deux lignes temporelles différentes. Ce qui implique qu'en 5e densité, la conscience peut opérer des jonctions directes entre vos passés et vos futurs. Vous n'êtes plus sujets à laisser votre corps physique pour faire le saut entre deux lignes temporelles comme en 3e densité.

 

A partir de la 5e densité de conscience, où l'humanité est amenée à se réaliser, cette jonction peut être soit instantanée (walk-in), soit passer par la dépose du corps, ou se faire par matérialisation/dématérialisation (c'est le cas du comte de St Germain qui dans les années 1750 est apparu à plusieurs reprises, dans un intervalle de 50 ans, avec la même apparence physique).

 

Processus de matérialisation/dématérialisation du corps en 5D
Processus de matérialisation/dématérialisation du corps en 5D

 

 

Comprenez bien que jusqu'en 4e densité, les individus qui décèdent n'ont pas conscience de l'au-delà avant leur mort. Donc parmi vous, des initiés sont revenus en cette fin des temps pour aider l'humanité à translater, mais certains d'entre eux l'ignorent encore.

 

Comme beaucoup d'entre vous le savent, de nombreux cathares étaient des initiés. Grâce à l'acquisition de certaines lois universelles, ils ont pu transcender la peur de mourir. Leur FOI profonde leur à permis de se jeter eux-mêmes dans les bûchers, en chantant. Lorsqu'elle quitte son véhicule, l'âme enregistre les mémoires cellulaires du vécu du corps qu'elle a habité. Pour ceux qui ont appris à réactiver leur génétique Kiristos, en travaillant sur l'ensemble de leurs programmes, les mémoires de leurs multiples existences peuvent alors ressurgir en leur esprit.

 

* * *

 

La fonction de votre pinéale permet de maintenir "l'illusion" que votre corps est habité par une conscience qui semble lui être est séparé. C'est cette même illusion qui explique aussi que les témoins de NDE relatent souvent l'existence d'un tunnel de lumière, la présence d'anges ou de parents qui viennent les accueillir. Ce tunnel de lumière n'est en fait qu'un trou noir que la pinéale identifie comme étant une source de particules de lumière. Ce phénomène est identique aux trous noirs dans le cosmos, décrits par l'astronomie. 

 

 

Illustration d'un trou noir tel qu'il existe réellement
Illustration d'un trou noir tel qu'il existe réellement
Illustration d'un trou noir tel qu'il est perçu par le cerveau
Illustration d'un trou noir tel qu'il est perçu par le cerveau

 

Par exemple, il est reconnu que le soleil comme les étoiles, sont des trous noirs qui éjectent des particules d'énergie, qui lorsque vos yeux les regardent sont interprétées comme étant des particules lumineuses. 

 

Les parents ou les anges sont donc généralement des personnes présentes sur d'autres lignes temporelles, mais peuvent aussi être des illusions générées par des entités aliens évoluant dans ces dimensions de transition.

 

Exemple d'entités aliens évoluant en 4e dimension
Exemple d'entités aliens évoluant en 4e dimension

 

Je te rappelle que le plan astral correspond à un champ magnétiquement nul qui relie le même moment présent à tous les corps physiques évoluant sur la même ligne temporelle. En 3e densité, vous appelez cela le karma. Ainsi, le plan astral est une dimension de densité qui renferme la conscience-mémoire qui fait le lien entre tous vos passés et tous vos futurs, dans une seule et même réalité.

 

Le plan astral varie en fonction de la grille magnétique sur laquelle il est "connecté". Ce qui implique qu'il existe pour ainsi dire différents niveaux de plan astral selon les dimensions de conscience sur lesquels les corps physiques évoluent.

 

En 5e densité, les lois karmiques et la dualité n'existent plus. Pour passer d'une ligne temporelle 3D à une conscience supérieure, la psyché passe aussi par des plans astraux magnétiquement nuls qui sont en "réalité" une inversion du flux torique des particules d'énergie lumière qui passe par un trou noir. Ce phénomène généré au niveau de la pinéale engendre l'illusion d'un "saut" d'une ligne temporelle à une autre.

Un trou noir (ou trou de ver) permettant de passer  d'une ligne temporelle à une autre.
Un trou noir (ou trou de ver) permettant de passer d'une ligne temporelle à une autre.

 

 

Corps physique sur une autre ligne temporelle

 

 

 

Corps éthérique évoluant sur le plan astral

 

 

 

 

Corps physique d'incarnation présente

 

 

Donc, lorsque votre Êtreté quitte votre corps, pour changer de véhicule par walk-in ou en s'incarnant dans un fœtus, elle passe par un trou noir, et emporte avec elle tous ses bagages karmiques ou mémoriels.

 

Ce processus de passage entre les lignes temporelles est hors temps car il n'est ni soumis à la gravité ni à l'espace-temps. Cependant l'âme, qui est une "fractale différenciée" de l'Esprit du Tout, est dépendante du champ magnétique dans lequel elle est "enfermée". C'est pourquoi lorsqu'elle se retrouve dans une boîte crânienne, elle se retrouve confinée et limitée à ne pouvoir lire qu'une seule possibilité, une seule ligne temporelle.

 

Certains d'entre vous et quelques scientifiques savent déjà qu'il existe des sphères d'énergie qui transportent une âme en transition dans le champ astral. Il s'agit du véhicule de l'âme, les fameux orbes que vous pouvez parfois photographier dans l'éther.

 

 

Orbe photographié dans la nature
Orbe photographié dans la nature
Un visage apparait dans l'orbe
Un visage apparait dans l'orbe
Agrandissement en noir et blanc
Agrandissement en noir et blanc

 

 

Question à l'Ange :

Quel est le rapport entre la perception de la mort et la transition que nous sommes en train de vivre actuellement ?

 

Il est question de faire écrouler toutes les croyances qui maintiennent l'humain dans l'illusion, en le réveillant de son long sommeil. Tant qu'il aura peur de la mort et qu'il s'identifiera qu'au corps que l'âme habite, il ne pourra accéder à sa multidimensionnalité d'Être.

Sa translation vers un nouvel état d'esprit, lui offrira de s'extirper de son illusion linéaire.

 

Lorsque l'individu parviendra à réaliser l'étendue de son illusion et pourquoi et jusqu'où il a été limité dans l'expression de sa conscience, il s'apercevra qu'il est déjà un être réalisé en une conscience supérieure, un être immortel incarné dans la multidimensionnalité de l'univers. Il aura alors accès à tous les potentiels qui s'offrent à lui.

 

Le programme qui liait l'humanité au treillis magnétique de 3e densité a pratiquement achevé sa mutation au cœur de l'ADN et a engendré un nouveau pas dans l'évolution de l'homme.

 

La Terre "accouche" présentement d'une nouvelle race d'humains qui ne seront plus victimes, mais créateurs d'une nouvelle réalité. L'humain se libérant de ses couches d'ignorance, s'affranchit ainsi de ses peurs et s'autorise à élever sa propre fréquence vibratoire pour manifester son autre réalité.

 

Pour l'instant, il est encore difficile pour beaucoup d'entre vous d'appréhender les nouveaux paradigmes qui sont déjà réalisés. Cependant, l'illusion du treillis magnétique de 3e densité persiste car la psyché humaine fonctionne pour le moment encore par habitude. Cette "inertie psychique" est partiellement reliée à l'expérience de Montauk et les expériences magnétiques (dont je vous parlerai lorsque ce sera le moment).

 

 

Question à l'Ange :

Si je comprends bien, les croyances sont liées à un égrégore quelles que soient les dimensions. Peux-tu m'expliquer comment se forme une croyance ?

 

Une croyance est le mariage entre l'émotionnel et l'intellect. Il est cependant essentiel de bien faire la distinction entre une croyance de dualité (le vrai ou le faux, le bien ou le mal...) et une croyance dans le sens d'une construction de la pensée, qui celle-ci est inéluctablement limitée par votre corps physique.

Les mémoires cellulaires sont "encodées" dans le corps physique à travers les différents corps éthériques. Ils sont ces corps astraux principalement reliés aux trois chakras de base de l'humain, et contiennent les vibrations de vos mémoires émotionnelles.

 

Pour l'instant, je précise que je ne parle que de vibration.

 

De multiples corps sont manifestés sur d'autres lignes temporelles à des fréquences vibratoires différentes, par la densification des particules d'énergie passant par les champs toriques des chakras qui en réalité, jouent le rôle de trou de ver. Ce processus permet d'inverser et de densifier les particules d'énergie lumière en molécules.

 

L'énergie-conscience étant "moléculairement inversée" sur le plan astral par rapport à un corps, dès qu'elle réintègre un nouveau corps (par naissance ou walk-in), elle se repolarise et adopte les mémoires cellulaires du corps dans lequel elle s'incarne.

C'est à ce moment-là que la fréquence vibratoire des mémoires cellulaires sont identifiées par l'intellect, l'émotionnel et le physique, et deviennent des croyances. Donc, l'union entre l'état émotionnel et le processus intellectuel, génère les croyances.

 

Le décès (après la cessation des fonctions de la pinéale) annule toutes les vibrations émotionnelles qui ont généré des croyances liées à votre corps physique. (Voir le témoignage de Jenaël à ce propos à la fin de ce texte).

 

La disparition des vibrations émotionnelles s'explique par ce que je nommerai le "chaos".

C'est la raison pour laquelle dans cette dimension de transition dans laquelle vous naviguez actuellement, vous pouvez souvent ressentir ce chaos intérieur qui peut parfois vous rendre malades jusqu'à vous donner l'impression de mourir.

 

LA MORT SYMBOLISE LE CHAOS, L'INCONNU, LE RETOURNEMENT MAGNETIQUE.

 

Le démantèlement de chacune de vos croyances est vécu comme une mort, un chaos créant une sorte de sensation de vide, qui peut devenir fortement perturbant pour votre psyché.

 

Il est important de comprendre que la peur de la mort est sournoisement "camouflée" sous toutes les formes possibles dans la psyché humaine. Derrière chaque peur se cache insidieusement la peur de la mort.

 

Ce changement de conscience passe inévitablement par la résolution de cette peur primaire, c'est à dire l'acceptation totale de ce chaos. C'est ce que vous appelez les nuits noires de l'âme.

La physique quantique démontre que c'est du chaos que naît un nouvel univers.

 

La peur de la mort est la vibration la plus lourde/dense et la plus puissante qui relie l'humanité à la 3e densité. Lorsque l'homme transcende cette peur de l'au-delà, en acceptant tout d'abord de la reconnaître, puis de la "conscientiser émotionnellement", il est alors disposé à admettre de nouvelles vérités.

 

De ce fait, de nouveaux concepts peuvent alimenter et rejoindre un treillis vibratoire de conscience plus élevée. L'humanité avec l'aide de tous les "travailleurs de lumière" est en train de glisser vers cette nouvelle "intelligence".

 

Vous avez donc décidé en votre âme et conscience de vous incarner dans un corps physique pour promouvoir cette connaissance et apporter l'équilibre de l'Amour au plus profond de la matière. Car toutes peurs et ignorances peuvent être levées de votre vivant, si vous suivez la guidance de votre âme et que vous appliquez vos compréhensions.

 

L'illusion de la séparation avec votre multidimensionnalité et du Grand Tout était à l'origine de tous les conflits. Elle était symbolisée par la dualité entre la polarité masculine (patriarcat) et féminine (matriarcat). Cette illusion provenait uniquement de la barrière corporelle du cerveau/mental (reptilien) liée à l'ancien treillis de conscience de 3e densité que les "archontes de la lumière sombre" désespérés, ont réussi à maintenir artificiellement jusqu'à aujourd'hui.

 

Je vous en dirai davantage prochainement, sachez seulement que cette expérience touche à sa fin en ce moment même.

 

 

* * *

 

Voici le témoignage de Jenaël qui, d'après les mémoires cellulaires qui se sont manifestées au travers de ses visions, comprit qu'il se faisait appeler Joseph dans une vie passée.

Joseph était un juif-hongrois, prisonnier des camps nazis en Alsace en 1944, qui fut exécuté d'une balle de Luger dans la tête par un officier nazi, en représailles d'une tentative de rébellion. (Le Luger Parabellum est l'un des tous premiers pistolets semi-automatiques fabriqué par la Deutsche Waffen und Munitionsfabriken de 1900 à 1942).

 

« Au moment où la balle a percuté mon front (celui de Joseph) la vision oculaire s'est stoppée nette. Dès que le cerveau et la pinéale ont été détruits, la conscience qui m'habitait a été propulsée dans l'espace au dessus du lieu du drame. C'est alors que j'eus instantanément une vue panoramique sur toute la scène. Je voyais mon corps gisant au sol et pu observer mes compagnons du camp retourner dans leur baraquement.

 

Quelques instants après (d'après mes perceptions, mais qui en réalité correspondaient à plusieurs jours plus tard) j'ai pu voir les chars alliés arriver dans le camp et rechercher les prisonniers pour les libérer. J'ai eu à ce moment, la capacité de m'introduire dans la conscience de mes compagnons enfermés dans l'obscurité de leurs geôles, pour leur suggérer le chemin de la sortie du labyrinthe des souterrains du camp.

 

Je peux désormais raconter cette histoire car mon âme le "JE" est à nouveau incarnée. Ce qui me permet de dire aujourd'hui que la mort fut instantanée et que je n'aie ressenti ni émotion, ni tristesse, ni colère, ni joie. Par contre, je n'ai plus conscience de ce qui est arrivé par après, mais je peux témoigner que je suis bien présent en 2011 dans un nouveau corps.

 

Transmis par Sand & Jenaël

 

Télécharger
DIAG 20 part3.pdf
Document Adobe Acrobat 364.2 KB