TÉMOIGNAGE DE FRANÇOIS :

 

 

 

Bonjour à vous deux, Sand et Jenaël.


Je vous écris en écho à votre dialogue 37 qui vient de paraître. En effet, il m'est arrivé une expérience avec une ombre noire, assez récente. Vu qu'elle coïncide avec la description que vous en faites dans votre dialogue, je me suis dit qu'il serait peut-être bien de vous en informer pour que vous affiniez votre vision des choses.


Avant de vous décrire ce que j'ai vécu, je voudrais d'abord vous parler du background. J'ai toujours été attiré par le spirituel depuis petit, et après une période axée New Age (au niveau des lectures que j'avais), j'ai décidé d'aller plus loin et j'ai commencé à lire du Laura Knight-Jadczyk (entre autres), pour enfin arriver jusqu'à vos dialogues avec l'ange (dont j'ai commencé la lecture il y a deux ans). D'ailleurs, petite question, est-il normal que vos 9 premiers dialogues ne soient pas consultables ?


Bref, depuis ma naissance, je n'ai cessé de progresser sur le plan spirituel, sans jamais vouloir me fixer et m'arrêter sur un enseignement en particulier.  Il n'y a d'après moi aucune limite à la recherche, pourquoi se limiter soi-même à un périmètre restreint ? Bref, dernièrement, j'étais en train de réfléchir à la question de la "Chute" et sa "relation avec la matrice". Si la question du "Déluge" que l'on retrouve à la fois dans la mythologie gréco-romaine et la Bible trouve certainement son origine dans la façon dont a disparu l'Atlantide, ces 2 deux concepts cités plus avant restaient un peu flou pour moi, surtout la Chute. Pour mémoire, on retrouve ce concept dans la chute de Lucifer, dans la chute d'Adam et Ève expulsé du "paradis" (ces deux faits venant de la Bible), dans la fin de l'âge d'or, dans l'ouverture de la boîte de Pandore par Pandore (ces deux faits venant de la mythologie gréco-romaine), et même dans les mythes que se transmettent les animaux entre eux (tel que relaté par Daniel Meurois dans son livre "Le peuple animal"). Le très biblique livre d'Urantia y fait aussi référence de nombreuses fois, dont la première chute aurait eu lieu d'après lui il y a 500 000 ans. Le livre d'Urantia est tout sauf fiable, je ne fais que le prendre en exemple pour montrer à quel point ce concept est omniprésent. Bref, je me posais ces questions : quand et comment cette Chute a-t-elle eu lieu ? C'était mon état d'esprit en janvier quand je suis tombé sur votre dialogue 36. Et je ne sais pas pourquoi, en le lisant, et surtout à la lecture du fait que la fleur de vie est un maillage énergétique représentant notre prison, la "matrice", j'ai eu l'impression d'avoir enfin "compris", bien que partiellement, cette Chute : elle viendrait tout simplement de la construction de cette matrice, de ce grillage fait pour garder le troupeau, pour l'exploiter et bien le garder. La Chute de certains SDA voulant aider l'humanité ainsi que de certains SDS s'étant rendus de leurs propres erreurs dans cette matrice représentant donc... la fameuse chute originelle.


Après la lecture de votre dialogue, j'ai eu l'impression d'avoir enfin compris cette matrice, notre prison, de pouvoir en distinguer clairement les barreaux. Elle ne me faisait pas vraiment peur avant, mais là, c'était plus profond, comme si j'avais percé son secret le mieux caché. J'avais une autre vision du monde, disons plus affinée. Et c'est dans cet état d'esprit que je l'ai "rencontré".


Cela s'est passé dans la nuit du 7 au 8 février 2015, il y a un peu moins d'un mois. J'étais concrètement en train de rêver, plus précisément j'étais dans une maison qui est un mix entre mon appartement actuel en Chine et la maison de mes parents. Puis changement de décor comme cela arrive souvent dans les rêves. Je me retrouve dans plusieurs autres endroits, je suis en train de fouiller, d'enquêter sur la matrice. Je veux en découvrir ses moindre secrets. Tout d'un coup, mon rêve freeze, je me suis fait attraper par un de nos geôliers énergétiques.


Je crois me réveiller, je suis cependant toujours en train de rêver, c'est comme un rêve lucide. Bref, je me "réveille" dans la maison décrite plus haut. En fait, je suis "réveillé" par quelqu'un avec une sorte de costard tout noir qui ouvre la porte de la chambre, je ne peux pas voir son visage, mais il paraît humain au premier abord. Il s'avance et vient se positionner en face de moi. Il me regarde intensément quand tout à coup je vois un visage de petit gris se dessiner, avec des yeux noirs volumineux. Il me fixe et je me rends compte qu'il m'a bloqué, je ne peux pas bouger d'un pouce. Je me sens faible et complètement à sa merci. Tout devient plus intense, je sens mon énergie et mon corps énergétique comme aspirés et tirés par ses "yeux" et j'ai du mal à respirer (cela ressemble énormément au "baiser des Détraqueurs" dans Harry Potter). J'entends enfin vers la fin une voix rauque : "VOUS... N'EN SORTIREZ... JAMAIS !!!" (sous-entendu, de la matrice).


Voici une photo de ce "baiser" dans le film Harry Potter 5 : 


 


 

Je me réveille enfin réellement et en panique, je me sens observé de partout, j'ai l'impression que toute la planète, chaque pièce, chaque chose que l'on fait, tout est observé par eux, qu'ils auraient un contrôle total sur la matrice dont on ne pourrait sortir. C'est le sentiment qu'il a voulu que je ressente à ce moment-là. De plus, je le sens encore dans la pièce, c'était oppressant.

 

Ma compagne a été réveillée par mon souffle alors que j'étais encore en train de rêver, elle disait que j'essayais de bouger mais que je n'arrivais qu'à bouger les jambes, et j'avais un souffle très court, le même qu'on a quand on est en panique. Elle-même a eu peur, c'est la première expérience de ce genre que l'on a, elle ne comprenait rien à ce qu'il se passait. J'en ai d'ailleurs profité pour prendre des notes au cas où j'oublierai certains détails.

 

Après avoir réussi à nous réendormir avec du mal, je fais un autre rêve. Encore une fois, je suis en train de rechercher, de fouiller dans des coins très sombres de la matrice. Puis, je le sens derrière moi, qui se rapproche. Une peur panique se prend de moi, j'ai l'impression qu'il veut me tuer, du genre vouloir réduire mon âme en cendres. Je me re-réveille en panique, et ma compagne avec...

 

J'ai vraiment eu peur comme j'ai rarement eu peur dans cette vie. D'ailleurs, j'ai grâce à cette expérience compris comment ils se nourrissaient. Cette nuit-là, chaque dessous de lit, chaque coin sombre me faisait une peur bleue. Toutes ces peurs que les gens ont parfois à propos du noir les nourrit énormément, et je compris enfin ces enseignements de ma mère qui quand j'étais petit me disait que des esprits malins font peur aux enfants car ils aiment la peur...

 

Le lendemain, ça allait mieux, et je me suis rendu que d'une certaine façon, c'était une expérience certes déplaisante, mais j'étais "content" d'avoir enfin pu voir à quoi ressemble un des geôliers énergétiques de la matrice. Je me suis aussi rendu compte que sa sortie était à double tranchant, et que j'étais arrivé à un niveau critique où la matrice allait avoir un contrôle réduit sur moi : soit il me faisait retomber dans mes peurs les plus profondes pour éviter que je ne dépasse ce niveau (et pouvoir continuer à se nourrir), soit cela m'indiquait qu'ils allaient bientôt perdre le contrôle sur moi et que cela me renforcerait. Quitte ou double.

 

Autant vous dire que quand j'ai lu votre dialogue 37, j'ai vu une correspondance énorme avec mon expérience, au point que j'en fus choquer moi-même.

 

Je ne sais pas si les détails que je vous ai donné vous seront utiles, mais j'ai essayé d'être le plus précis possible.

 

Je vous souhaite beaucoup de courage dans votre quête.

 

François

 

 




Complément au témoignage de François du 9 mars :


J'aimerais aussi vous dire quelques détails de plus, par rapport à cette nuit-là, ça m'est revenu hier.


En fait, j'ai "vu" mon corps énergétique cette nuit-là, et j'ai vu trois zones rouges, des zones qui m'ont fait souffrir physiquement. De part chaque zone, une grosse dizaine de tuyaux énergétiques d'un peu moins d'un centimètre de diamètre en sortaient.


Je ne sais pas si cette vision est fiable ou non. Cependant, voici comment, à l'heure actuelle, je l'interprète. Ces zones énergétiques rouges sont le karma non nettoyé. Ce karma non digéré est source de souffrance, qu'il soit physique ou psychique. Cette souffrance produite par nos karmas nourrirait ainsi nos prédateurs, qui s'approvisionneraient directement via de multiples petits canaux énergétiques implantés dans ces zones rouges karmiques. Ainsi, le nettoyage énergétique et karmique serait nécessaire pour couper les liens avec nos prédateurs car on les priverait d'une de leurs sources de nourriture !


Le discernement est important, je ne fais qu'émettre des hypothèses (à partir d'une vision pas forcément fiable), ne prenez pas cela pour argent comptant, cependant j'ai pensé que cela pourrait vous intéresser.


D'ailleurs, pour parler de nettoyage karmique, il s'est passé beaucoup de choses depuis la visite de "l'ombre noire".


En fait, cela fait depuis la fin du collège, soit 10 ans, que j'ai des problèmes de dos, de cou, qui ont dégénéré en des problèmes plus généraux : bassin, jambes, chevilles, poignets... Les médecins ne savaient pas ce que j'avais, et ni les ostéopathes ni qui que ce soit d'autres n'arrivait à me soigner durablement.


Cela fait donc 10 ans que je souffre, où je ne peux pas marcher 10 minutes sans avoir mon bassin qui craque, entre autres. Ça ne m'a jamais empêché de faire du sport (sauf un an), mais c'est un problème chronique. Je m'assois trop longtemps, et pareil, je vais avoir mal au dos.


Quelque soit ce que je faisais, les douleurs finissaient toujours par revenir d'une manière ou d'une autre. S'il y a avait des pics où la douleur dans mon épaule se faisait trop forte, il m'arrivait de frapper contre les murs ou mon lit... Je ne comprenais pas comment sortir de cet engrenage.


Il y a deux ans, je suis allé me faire faire un soin énergétique par quelqu'un que je connais très bien. Après son apposition des mains et son travail sur la libération énergétique de la zone du diaphragme (elle ne fait son travail que sur les corps énergétiques), elle a eu une vision totalement inattendue. Elle m'a vu, il y a plusieurs centaines d'années de cela, être pendu, mais avoir résisté à la sentence. Un des bourreaux, en me détachant, s'en étant aperçu, aurait pris une hachette et m'aurait fini dans la zone à gauche sous le cou, dans le haut du dos. La fin de sa vision étant ma colonne vertébrale en "accordéon". Elle m'a alors indiqué où les coups de hachette auraient été donnés, et c'était justement un des gros points de tension me faisant souffrir dans le dos.


Je pensais que cela aurait pu suffire : savoir où est la douleur, d'où elle vient, ne plus avoir de ressentiment, et elle s'en ira. Ça ne s'est pas passé comme ça, et j'ai su qu'il allait falloir que je me bouge. J'ai donc commencé à me masser moi-même, les effets pouvant durer plusieurs jours avant de revenir pour plusieurs jours, c'était instable, mais c'était déjà mieux qu'avant. Je suis alors tombé sur un article scientifique me montrant les zones importantes à masser, et qui se situent à la frontière entre le crâne et le cou. Et après la visite de l'ombre noire, quelques jours après, j'ai trouvé un point très important se situant juste sous l'oreille, au niveau du lobe qui sert aux boucles d'oreilles. 


Depuis, je revis !


Je peux enfin tourner pleinement la tête sous concession, je peux enfin marcher sans aucune douleur dans la rue, je peux aussi rester assis des heures sous avoir mal au dos. Mes problèmes avaient fait que j'avais un début de scoliose, qui s'est résorbé depuis.


C'est comme si le massage physique de points de tension avait une influence sur le corps énergétique, et que ces zones karmiques s'en trouvaient diminuées.


Je ne sais pas si c'est le fait qu'il allait perdre sa source de nourriture qui l'a fait me rendre une petite visite ce soir-là, mais je me sens infiniment mieux qu'avant.


Il suffit qu'une petite douleur réapparaisse, un peu de massage sur ces gros points de tension, et tout revient dans l'ordre ! Avant, c'était un gros effort pour de petites périodes de répit, maintenant, ce sont de longues périodes de répit pour peu d'effort...


Je sais qu'il y a beaucoup de "si" et d'hypothèses dans ce nouveau témoignage, si je puis dire, mais je pense que chaque explication faisant réfléchir est toujours bonne à prendre.


Portez-vous bien, et bonne chance pour votre livre,


François