Dialogue avec mon Ange N°38                                                      du 24.04.2015

  

 

 

 

 

" Attachement et culpabilité,

 

les deux menottes de la matrice "

 

&

 

" La rébellion des Ombres noires "

 

 

 

 

 

Version PDF et audio en bas de page

 

 

 

 

 

Dans l'incapacité de répondre individuellement à la centaine de mails que nous avons reçue après la parution de notre dernier écrit et même si nous en étudions un certain nombre avec grand intérêt, nous sommes désormais rendus à devoir renoncer à répondre aux innombrables questions des lecteurs. Il nous est impossible de résoudre les questions existentielles de toutes les personnes qui sollicitent notre aide. Cependant parmi les requêtes qui nous sont adressées, certaines serviront de trame pour la rédaction de nos prochaines publications.

 

Nous savions que le dialogue avec l'Ange n°37 aurait des répercussions parmi le lectorat, mais nous étions loin de nous douter à quel point seraient nombreuses les personnes qui se retrouveraient au travers de nos expériences. Nous avons également pu constater que les retranscriptions de nos aventures n'intéressent absolument plus cette part du lectorat, qui préfère demeurer dans le confort d'un cheminement "SDS", c'est à dire au Service de Soi. (Voir Diag 36)

 

La question des Ombres noires était un sujet extrêmement délicat à traiter. Nous ne pouvions le développer qu'en étant entièrement libérés de tout attachement et culpabilité envers autrui, car nous ne pouvions plus nous permettre de nous laisser influencer par les peurs et la susceptibilité de chacun.

 

Nous prévenons alors une nouvelle fois que tant que le lecteur n'a pas expérimenté lui-même des situations comparables à celles que nous décrivons dans les dialogues, il lui sera quasi impossible de prendre nos expériences au sérieux. Il lui sera même difficile d'accepter notre progression et comprendre de quoi il en retourne véritablement, pensant peut-être que nos témoignages relèvent de la science-fiction ou pourraient être pure affabulation.

Nous le comprenons tout à fait puisqu'il nous a fallut nous-mêmes nous défaire du dogme imposé par les croyances et les sciences conventionnelles, afin de pouvoir accéder à d'autres réalités d'existence.

 

Celles-ci nous avaient laissé croire que le cerveau était maître de la Conscience alors qu'en réalité, il n'est que le filtre récepteur/transmetteur d'une Conscience infiniment supérieure. L'ego fonction intégrante du cerveau – a pour rôle de réguler le flux d'Information-Lumière lui parvenant en fonction de l'intelligence de l'individu, c'est à dire de ce qu'il est capable d'accepter et d'intégrer. 

 

Tant bien même que le lecteur sceptique arrive à concevoir notre vécu transdimensionnel comme un autre potentiel de vérité, il ne pourra cependant l'imaginer qu'à travers son intellect. Toutefois, ce n'est qu'à partir de ce moment-là, qu'il s'offrira de nouvelles potentialités de réalité dans sa vie.

Ou alors, il pourra seulement penser que nos récits relèvent de la science-fiction et que nous ayons "tourné la boule". Soit ! Nous ne faisons que partager notre vie quotidienne et notre réalité…

 

Pour aller de l'avant, il s'agit donc de faire preuve d'une grande ouverture d'esprit, comme le témoigne ce mail que nous avons reçu : 

 

"Bonjour,

 

Je suis votre chronique depuis deux ou trois mois en remontant le temps des dialogues retranscrits et du coup suis bien intéressée pour recevoir vos nouvelles publications. J'ai fait passer le lien du site à une amie en lui disant que ça semblait barré et en même temps toucher à quelque chose de profond. Elle était d'accord sur les deux points eheh ! Difficile de comprendre notre nature si attirante et repoussante à la fois. Votre expérience permet d'accepter l'ensemble et je veux bien la suivre encore avec vous."

 

 

L'Ascension n'est-elle pas – entre autre s'ouvrir l'accès à d'autres réalités ?

Même les plus grands channels New Age le prétendent. Mais lorsque quelqu'un découvre comment procéder et commence à expérimenter, vivre le processus de transition, eh bien non ! À nouveau il est rejeté, dénigré et absolument pas pris au sérieux...

  

Les individus qui choisissent de rester dans le Service de Soi "SDS", n'expérimenteront jamais ce que nous décrivons puisque pour transiter en 4ème dimension "SDS", ils n'en auront pas besoin. Et tant bien que mal, celui qui a accès à sa multidimensionnalité, devra faire le choix entre alimenter son prédateur "SDS" ou se décider à s'ouvrir à son Soi supérieur "SDA" (au Service d'Autrui) l'amenant vers des dimensions supérieures d'existence.

Au vu de nos propres expériences, nous témoignons que les épreuves qui nous sont proposées – les initiations – sont redoutables mais pas insurmontables.

 

Pour ceux qui échouent à transcender leur peur, leur ignorance, leur déni et leurs schémas de pensée humains, ils se refuseront eux-mêmes l'accès à cette fréquence de conscience "SDA" de 5 et 6ème dimension.

Par ce fait, ils n'arriveront jamais à se matérialiser eux-mêmes leur propre et nouveau futur qui leur aurait permis de se détacher du futur commun de l'humanité, celui d'un avenir entropique voué à la destruction.

 

 

L'humanité actuelle est comparable à un train sans freins lancé sur des rails déboulant sur un précipice.


 

Chaque voyageur prévenu de l'imminence de la catastrophe se propose plusieurs possibilités, qui sont soit :


ignorer l'avertissement du contrôleur,


faire confiance au programme "amour et lumière" du prédicateur/gourou New Age présent dans le train,


rassembler des volontaires pour rechercher une solution afin de stopper ce train effréné (irréalisable car beaucoup trop tard),

ou alors, tenter de s'arracher lui-même à l'issue fatale de la catastrophe en s'extirpant du train avant qu'il ne s'écrase dans l'abîme.

Dans ce dernier cas, il se crée irrémédiablement une nouvelle possibilité de futur pour celui qui a eu le courage de sauter du train et qui par conséquent l'éloigne du programme "catastrophe", auquel est soumis l'ensemble des passagers du train.

Ceux qui en vertu de leur libre-arbitre choisissent de rester dans le train par ignorance, déni, confort, crédulité ou peur de sauter au risque d'en mourir, vont alors inexorablement à leur mort. Mais celui qui se risque à sauter, possède des chances de survie même s'il se fracture un membre.

Prévenu de l'inévitable futur du train (par la Connaissance (l'Information), il se créera un nouveau potentiel d'avenir – un "futur alternatif" – exactement à l'image d'un individu qui ayant pris la peine lui-même d'aller rechercher l'Information (la Connaissance), a compris comment l'appliquer pour s'offrir la Transition en 4ème dimension "SDA". 

Ainsi les individus qui auront choisi de sauter du train – en acceptant le risque d'être blessé (travail de libération karmique) – se retrouveront probablement bien peu nombreux à avoir survécu à la chute du train dans le précipice. Ils auront compris qu'en acceptant de changer leurs croyances et leur comportement humains de 3D, ils sauront comment manifester un nouveau futur pour eux-mêmes, autrement dit leur nouveau Monde, une autre alternative de réalité qui se dissocie de celle de l'humanité en cours d'extinction.

 

Tout est question de choix et nul n'est à blâmer. Ceux qui suivent leur destinée "SDS" – qui restent dans le train – se réincarneront et replongeront simplement dans leurs "belles" illusions. Tandis que les "SDA" – ceux qui ont eut le courage de sauter – choisiront leur propre destiné...

 

 

 

 

Même si de part notre nature humaine nous demeurons inévitablement au Service de Soi "SDS", notre conscience chemine désormais en "Service à Autrui - SDA" ou du moins, nous nous y employons au maximum afin de nous apprêter au grand saut dans notre nouvelle réalité au moment où elle se matérialisera.

  

En tant que "pèlerins SDA", nous avons le devoir d'être vrais, honnêtes et le plus explicites possible pour transmettre les enseignements de l'Ange.

Et même si parfois nous avons été trompés, abusés par les instances prédatrices de 4ème dimension "SDS", nous avons toujours fait de notre mieux.

 

De part notre impartialité, il est clair que Sand et moi avons notre franc-parler qui peut parfois être déroutant voir même déplaire, mais nous avons conscience que le cheminement "SDA" n'admet aucune demi-mesure. Il demande un véritable engagement et nécessite quoi qu'il nous en coûte, de concrétiser toutes nos prises de conscience dans notre quotidien.


 

Acquérir la Connaissance est inutile

si nous ne la mettons pas en pratique !

 

 

Au vu de ce qui se trame dans notre environnement, nous observons que beaucoup préféreront adopter un comportement infiniment plus confortable et rassurant du "Service de Soi" lors de la grande Transition. Et c'est ainsi !

 

Accéder aux dimensions supérieures de conscience "SDA" est donc impossible pour ceux qui doutent d'eux-mêmes et pour ceux qui n'osent affronter leurs propres limitations.

 

Notre transparence, notre intégrité envers autrui et notre intransigeance envers nous-mêmes assurent notre "force". Elle nous stimule et nous engage à cheminer sans détour et par la même occasion, nous motive à accompagner au travers de nos récits, ceux qui cherchent véritablement à progresser au "Service à Autrui - SDA".

Nous avons ainsi été submergés d'une multitude de mails de remerciement et... de deux désinscriptions provenant de notre relationnel. 

  

Cette fois encore, des amis se sont détournés de nous. Parfois les chemins des uns et des autres se séparent pour le bienfait de tous. Encore une fois, nul n'est prophète en son pays et encore moins dans son entourage. Nous l'avons amèrement appris à nos dépends. Le chemin de la libération pour notre souveraineté en 4ème dimension "SDA" n'est pas pour les indécis et ne concède aucun détour. Il se fait seul en Âme est conscience ou parfois avec un ou quelques compagnons qui disposent du courage nécessaire pour "voyager" sur une même fréquence de résonance.

 

Krishnamurti l'avait bien compris, c'est pourquoi il était peu entouré. Castaneda lui aussi avait éprouvé cette solitude, Anton Parks en témoigne encore au début de son dernier livre, Laura Knight en explique les raisons en long et en large dans son œuvre et nous "Sand et Jenaël", l'attestons et l'éprouvons une nouvelle fois aujourd'hui. 

 

 

 

 

Dans ce nouveau dialogue, nous allons approfondir le sujet des Ombres noires que certains ont aussi perçu sous forme de "corps blancs". Et à ce propos nous invitons nos lecteurs à parcourir les témoignages de François, Martine, Marcelo et Doris que nous avons inséré dans l'onglet "Résonance" sur notre site. Eux aussi sous différentes formes, ont eu affaire aux douaniers de la matrice "SDS". Nous allons donc poursuivre en racontant une nouvelle fois, nos expériences survenues après notre dernière publication.

 

Dès la parution de l'article, nous étions sujets à un curieux pressentiment. Nous connaissions déjà cette sensation puisque nous l'avions éprouvée lors de notre important travail de libération karmique avec notre ancien propriétaire.

Mais cette fois, ce sentiment devenait bien plus étrange encore.

 

Nous ressentions une sorte de vacuité intérieure qui manifestement s'extériorisait dans notre environnement. Étaient-ce les prémices de quelque chose ? Nous n'allions pas tarder à le découvrir...

 

En train d'effectuer des mises à jour dans notre listing de newsletter, nous lisions le mail d'une personne mécontentde nos révélations parce qu'elle venait d'acquérirun crâne de cristal d'une valeur de plus de 3000 €.

En questionnement par rapport à la légitimité de son achat, elle nous demandait de justifier nos informations.

 

Lorsque nous nous sommes renducompte que de nombreux mails demandaient notre avis sur telle ou telle chose, comme par exemple de nous justifier de nos sources, Jenaël étonnamment s'est mis en colère.

 

Il venait de se rendre compte qu'un canal de prédation était en train de s'activer. Il légitimait son ressentiment, fatigué de devoir répondre à toutes ces personnes qui doutent de tout et demandent des preuves de nos révélations.

Nous avons remarqué que certaines parmi elles sont indéniablement habitées par la prédation de 4ème dimension, tout bonnement parce qu'elles s'empêchent de faire confiance à leur propre intuition. Elles ne font que se débattre avec elles-mêmes, incapables d'admettre que l'expérience qu'elles sont en train de vivre, devrait leur servir de leçon pour étendre leur Connaissance.

 

Leur répondre en tentant de nous justifier ne leur rend pas service. Pire, cela ouvre inévitablement un canal à la prédation "SDS" qui ne sert qu nous soutireune énergie considérable et à nous détourner des questions intéressanteque nous posent d'autres lecteurs.

 

En quelques instants, cette surprenante montée de colère a vidé Jenaël de son énergie, jusqu'à ce qu'il en tremble de tout son être. 

 

 

Il raconte :

 

"Je me suis trouvé mal à devoir m'allonger sur le canapé. Souffrant de douleurs à l'abdomen, je sombrai rapidement dans un état de semi-sommeil. C'est alors que je perçus de nombreuses formes plus ou moins nettes qui s'affairaient autour de moi, en déversant une forte vibration de colère. Étaient notamment présentes les Êtretés "SDS" de 4ème dimension d'un couple de chaman "New Age", gardien de plusieurs crânes de cristal. Ils exhalaient leur rancœur en me reprochant de détruire leur business. D'autres entités porteuses d'une énergie nettement Dracos, exultaient de rage parce que nous venions de voiler la fonction secrète de capteurs d'Âmes des pyramides (voir diag. 37).

 

En moins de rien la pièce où Sand et moi travaillons, fut envahie de plus d'une vingtaine d'entités de tout acabit, qui représentaient la colère et le mécontentement de ceux qui réfutent la prédation qu'ils exercent sur autrui. Dans un état second, je leur expliquai tout naturellement que je respectais leur Êtreté "SDS" mais que je n'appartenais pas à leur monde. Je ne les jugeaipas mais au nom de mon Soi supérieur, je ne les autorisai pas à continuer à me tourmenter. Elles aussi avaient le choix de cheminer en "SDA".

 

Au bout d'un moment, la plupart de ces entités se retirèrent en disparaissant dans une sorte de fente que je percevais "flottant dans le décor", juste au dessus de l'écran où Sand et moi avions l'habitude de travailler.  

  

Je venais d'avoir la confirmation que le réseau électronique d'internet, représentait une magnifique autoroute pour véhiculer les prédateurs "SDS" de 4ème dimension.

 

(Sand et moi avions déjà compris que la prédation pouvait agir par lbiais de communications téléphoniques puisqu'à plusieurs reprises et selon les personnes qui nous appelaient, nous étions obligés de nous allonger, épuisés par certaines conversations "en provenance de la 3ème dimension".)

 

 

Lorsque la plupart de ces entités avaient disparu, trois d'entre-elles cependant restèrent campées près de moi. Toujours dans mon demi-sommeil, j'avais perçu qu'elles recherchaient notre compagnie mais pour une toute autre raison. Elles provenaient des mondes de l'astral et n'étaient manifestement pas présentes pour nous faire peur ou nous pomper notre énergie. Elles recherchaient simplement à profiter de notre vibration de résonance. En toute conscience, j'acceptai alors leur présence.


Finalement, je me suis endormi d'un profond sommeil réparateur pour me réveiller deux heures plus tard complètement désorienté et sujet à une diarrhée tout aussi "profonde" ! L'attaque énergétique de ces prédateurs en colère avait quand même eut raison de mes boyaux !"





Nous savions indubitablement que toute attaque provenant de la prédation de 4ème dimension qu'elles soient reptiliennes, insectoïdes ou générépar les Gris – a sa raison d'être et est "autoriséepar notre Soi supérieur afin de nous servir de leçon.

Dans le cas présent, nous avions saisi que ces Ombres noires matérialisaient les prédateurs de 4ème dimension "SDS" situés dans l'antimatière, qui concrétisent les autres aspects inconscients et transdimensionnels du "Je suis" d'un individu.

Autrement dit, ces formes-pensées rebelles provenant de la prédation de 4ème dimension "SDS" utilisent le mécontentement des lecteurs que nos révélations ont contrarié, "comme conduit" pour essayer de nous atteindre.

 

Cela dit, une autre facette de l'expérience n'a pas été soulevée ici et qui pourtant est la plus importante. Nous avions compris par quel biais les Ombres noires interviennent dans notre environnement et comment elles se manifestent à nous. Maintenant, il s'agissait de découvrir quelle est la faille en Jenaël qui a permis cette attaque.

 

Cependant à ce stade nous manquions encore d'informations. Quelque chose dans le processus karmique que Jenaël n'avait pas encore vu, avait permis l'incursion de cette armada de prédateurs dans son champ d'énergieLa réponse à ce mystère n'est apparue que plusieurs jours plus tard.

Nous y reviendrons un peu plus bas dans le texte pour respecter la chronologie des évènements, car il nous a fallut vivre plusieurs situations consécutives pour comprendre l'ensemble du puzzle.

 

 

Le lendemain, toujours sujets à cette "impression d'isolement"Sand et moi convalescents, sommes allés nous promener pour changer d'air et prendre le soleil. Nous pensions nous balader tranquillement... mais on ne fait pas toujours ce qu'on croit faire.

 

Sur un chemin de montagne, nous sommes tombés sur une ferme-hameau qui à première vue semblait inhabitée. Toutefois il y avait un poulailler, une bergerie, un parc à vache parsemé de nombreuses bouses. Le bâtiment principal paraissait en pleine réfection, un échafaudage ornait la façade, les fenêtres et les volets en pvc semblaient neufs.

Mais étrangement, il n'y avait aucune Âme qui vive, ni poules, ni bétail, ni chiens, ni chats, ni évidemment aucun être humain.

  

Interpellés par ce mystère, nous sommes restés à explorer les lieux pendant un bon moment pour finalement rebrousser chemin. Sur le retour, sujets à un étrange sentiment, Sand me lança :

 

– "J'ai la sensation qu'on nous indique quelque chose.

N'as-tu pas l'impression qu'on nous montre qu'il n'y a encore personne dans cette région en 4ème dimension "SDA" ?"

 

Je lui répliquai :

 

– "Sand, crois-tu que les gens ont envie d'éprouver ce que nous traversons ? Tellement habitués à leurs confortables et sécurisants attachements à la matrice, ils récusent l'idée de devoir abandonner leurs croyances et se défaire de leurs programmes pour pouvoir sortir de leur enfermement.  

Il faudrait déjà qu'ils puissent reconnaître leur captivité avant de vouloir chercher le moyen de s'évader de leur prison. Il s'agit aussi d'avoir accompli un sacré chemin pour se rendre compte que notre peur la plus profonde est de ne pas savoir comment profiter de notre liberté, une fois affranchi de la matrice.

 

N'as-tu pas remarqué aussi que les individus "tièdes" qui manquent de volonté, hésitants, complaisants, susceptibles, incertains d'eux-mêmedisparaissent de notre environnement ?

Ce n'est pas qu'ils ne nous apprécient pas, mais ils préfèrent s'éloigner de nous simplement parce qu'ils ne sont pas encore prêts à se défaire de leurs croyances et de leurs fonctionnements humains leur permettant de se détacher de la matrice "SDS". Ils ont simplement peur de braver la traversée "du vide" qui mène à la conscience de 4ème dimension."

 

  



Évidemment sur le moment, plongés dans nos réflexions, nous n'avions pas réalisé que nous venions de traverser une porte dimensionnelle et que cette ferme dénuée de vie, présageait de l'avenir.

 

Le soir venu, en quête de réponse nous avons questionné notre Supraconscience.

 

 

Question à l'Ange :

 

Nous avions déjà vécu un sentiment semblable mais jamais avec une telle intensité. Nous savons pertinemment que nous sommes conduits à éprouver ce vide puisque nous sommes arrivés à nous abandonner à ce qui existe dans l'instant. Cependant, bien que nous ne nous sentons ni déprimés, ni angoissés, d'un point de vue extérieur (3D) notre état psychique pourrait s'apparenter à une forme de dépression, voir même d'aliénation.

Nous ressentons incontestablement que peu nombreux sont ceux qui sont appeléà cheminer en "SDA" et que beaucoup ne supporterait pas de devoir surpasser une telle épreuve de vacuité.

 

Est-ce une prémonition ou ce vide provient-il seulement de notre imagination ?

Et que signifie ce néant existentiel autour de nous ? 

 

 

Un certain nombre d'individus expérimentent en ce moment ce vide existentiel car ils éprouvent tout comme vous, le détachement par rapport à la matrice et l'effondrement de leurs croyances/illusions de 3ème dimension. Cependant, encore nombreux sont ceux qui appréhendent ce passage car dans l'inconscient humain, cette vacuité s'apparente à la mort. Cette traversée est effrayante pour la psyché humaine car l'ego perdant touses repères sécurisants, ne peut plus se raccrocher à quoi que ce soit.

 

Dans le monde de la 3ème dimension, cet état d'être ou cette sensation de perte de repère est nommée "déréalisation" par la médecine psychiatrique. Caractérisée comme une altération de la perception, le monde extérieur apparaît comme étrange, irréel, abstrait. Perçus comme une condition négative, ces symptômes sont déconcertants et angoissants pour l'individu qui ne peut appréhender ce qu'il lui arrive.

 

Cette distorsion de la perception correspond à une déconnexion temporaire en votre psychisme de la réalité de votre monde de 3ème dimension et vous prépare à supporter les fréquences de 4ème dimension.

De ce fait, vous pouvez vous sentir étranges, inutiles, indifférents, désintéressés, vides, éprouver une perte de désir car soudainement votre environnement vous apparaît superficiel... Ce sont les "illusions" qui auparavant rythmaient votre vie et organisaient votre réalité, qui s'effondrent soudainement.

 

Ce genre de déconnexion psychique provient de la dissolution effective des programmes vous liant à la matrice. Il s'agit d'une déprogrammation brutale de la plupart des schémas conscients et inconscients qui conditionnaient l'individu dans le monde de 3ème dimension. Se retrouvant subitement livré à lui-même, il se retrouve déstabilisé, angoissé et se rend compte que ne sachant plus réagir "comme avant", il se retrouve perdu face à des situations vides de sens. Ce néant existentiel est le passage obligatoire pour vous préparer à la Transition en 4ème dimension d'existence.

 

En psycho-sociologie, ce sentiment de vide la déréalisation – est décrit comme une aliénation de l'individu, autrement dit un état de psychose générant de l'angoisse. Cet état psychologique reste récurrent chez de nombreuses personnes lorsque d'une façon ou d'une autre, suite à un choc, un stress intense ou lors d'une importante prise de conscience, leur routine quotidienne se brise. Ainsi les gens qui refoulaient ce sentiment de vide existentiel par leurs activités familiales et professionnelles (le conditionnement)perdaient tous les repères sécurisants qui les maintenaient dans leurs réconfortantes et confortables illusions.

  

Par conséquent, cette "rupture" temporaire provoque dans la psyché de l'individu, le sentiment de devenir étranger à lui-même, à son environnement, ainsi qu'à la société. S'aliéner, "être fou", signifie donc se situer en dehors des schémas du quotidien, de la société, sortir de la prison du "Je" (la dépersonnalisation), ne plus s'identifier à...

 

Justement en langage des oiseaux, voyons le mot "aliénation". Celui-ci se décompose en "alien" et "nation". "Alien" provient de l'anglais qui signifie : étranger ou extraterrestre. "Nation" définie un groupement de personnes vivant dans un même pays et partageant la même culture, les mêmes traditions. Étonnant n'est-ce pas ?

 

Dans les moments où ce sentiment de vide se reflétait autour de vous, c'est que quelque part vous erriez dans l'alien-nation, c'est à dire que vous baigniez dans des fréquences "étrangères" de 4ème dimension qui de plus en plus émergent et supplantent celles de la 3ème dimension.

Ces hautes fréquences peuvent rendre fou, ceux qui résistent au changement. Il y aura d'ailleurs de plus en plus de cas de folie, dans votre société.

 

 


 

En vous libérant de vos "menottes" par votre intense "travail intérieur" et votre quête de la Connaissance, vous avez élevé drastiquement vos fréquences de résonance. Vous vous êtes donc vous-mêmes projetés dans cet "état de déréalisation" puisque vous avez en quelque sorte "flirté" avec les fréquences de 4ème dimension.

 

Ce vide existentiel survient lorsque l'émotionnel approche le point zéro, la neutralité. En 3ème dimension, ce sont les sentiments et émotions déséquilibrées qui teintent et animent la vie. Mais lorsque les fréquences de 4ème dimension commencent à affecter l'émotionnel d'un individu, elles créent un déséquilibre dans son psychisme qui n'a absolument rien à voir avec un quelconque symptôme psychiatrique.

 

Lorsque ces fréquences de 4ème dimension d'existence seront stabilisées dans son ADN, grâce à l'accomplissement d'un laborieux et consciencieux "travail intérieur", ces émotions discordantes cesseront de le tourmenter et de le gouverner. Sa néo-réalité de 4ème dimension sera régit par un "nouvel émotionnel neutre et équilibré", où la responsabilité de son Êtreté "SDA" primera et régira les rapports humains et non-humains.

 

Si actuellement ces fréquences transdimensionnelles affectent votre biologie et votre psychisme, il est important de ne pas s'alarmer et de laisser opérer cette mutation. Ces symptômes correspondent à d'importantes transformations dans votre ADN qui affectent le fonctionnement de votre conscience.

 

Les fréquences qui vous atteignent en ces circonstances, vous confinent dans une sorte de passage, un sas semblable à celui qu'emprunte le défunt lorsque sa conscience quitte son corps de 3ème dimension et transite vers des dimensions de l'astral. Toutefois en ce moment même, vous êtes en train d'accomplir ce transfert vers les fréquence de 4ème dimension, avec votre corps physique.

 

En ce qui concerne votre fonctionnement psychique et votre équilibre mental, il est normal si je puis dire ainsi, que quoi que vous fassiez, vous n'y trouviez plus aucun réel intérêt. Jusqu'à présent en tant qu'individu de 3ème dimension "SDS", vous étiez "motivés à agir pour quelque chose", vous mettre en "action pour quelque chose", parce que vous parveniez encore à vous projeter, à anticiper ou imaginer un quelconque futur pour essayer d'en avoir le contrôle (par exemple pour construire un projet).

 

Vous agissiez ainsi par la volonté de l'ego afin que l'idée ou le désir qui s'exprime au travers de la pensée – se matérialise, se densifie, en réponse à votre pensée... Ceci est un comportement humain inhérent à la programmation "SDS" de 3ème dimension, qui induit la projection de schémas/croyances du passé dans le futur.

 

La disparition du désir matériel est liée à la dissolution de la volonté égotique, du besoin de posséder, du besoin de faire pour ou à cause de... Ce besoin de posséder et de s'identifier à l'aspect "matériel", est l'exemple parfait d'une programmation psychique induite par les prédateurs de 4ème dimension "SDS" et dont l'humain n'a aucune conscience.

 

Les fréquences de 4ème dimension n'autorisent plus aucune anticipation, ni projet. Cependant, la création/créativité s'exprimera toujours mais d'une façon nouvelle, qui pour l'instant encore reste très difficile à appréhender pour l'esprit humain de 3ème dimension.

 

Pour vous donner un exemple, En 4ème dimension de conscience lorsque dans votre psyché germe une idée, ces nouvelles fréquences vous demandent d'agir tout de suite, dans l'instant, "maintenant", dans le moment présent, sans réfléchir aux conséquences.

 

Cette idée/intention se transforme alors immédiatement en mouvement d'énergie matérialisant instantanément l'objet de l'intention, déterminant votre potentiel de création/créativité.

Pour devenir créateur en 4ème dimension, il s'agit donc d'agir/se mettre en action dès qu'une idée germe dans votre esprit, puis de laisser faire l'énergie sans anticiper ou imaginer comment votre idée se réalisera dans le futur.

 

Pour ce faire, il est nécessaire d'être complètement libéré des schémas de pensée, de vos habitudes, de vos croyances, de vos conditionnements/réflexes appartenant à votre passé de 3ème dimension.

 

La 4ème dimension de conscience n'autorise donc plus aucune anticipation ou projection puisque celles-ci étaient unconception de l'esprit humain propre à l3ème dimension, mettant en jeu une notion du temps linéaire qui "mathématiquement" réduisait tous les "futurs potentiels" en un seul futur.

 

En attendant d'expérimenter encore plus en avant ces nouvelles fréquences de 4ème dimension, sachez que vous serez progressivement amenéà vous habituer à perdre les repères spatio-temporels qui rythmaient votre quotidien.

 

Néanmoins, puisque la grande Transition planétaire n'est pas encore finalisée, ce qui vient d'être dit n'est pour l'instant que théorie afin de vous aider à comprendre pourquoi vous êtes en train d'expérimenter ces déconnexions spatio-temporelles qui se réalisent dans votre psyché.

 

Par conséquent, votre état d'être actuel ne relève nullement de la folie mais d'un processus quantique qui vous prépare au changement dimensionnel.

 

Si vous arrivez à comprendre le mécanisme de la Transition, sachez aussi par exemple que votre vision prémonitoire de la ferme/hameau ne fait référence qu'au futur le plus probable que vous avez pu percevoir grâce aux capacités de votre Supraconscience.

Celle-ci ayant eu accès au futur déjà réalisé de l'humanité, a encore perçu son potentiel actuel. Et pour l'instant toujours, ce "triste avenir" reste celui d'une majorité d'humains. Mais d'autres possibilités de futurs parallèles commencent à apparaître pour être empruntés par ceux (certaines consciences individuelles) qui se sont préparés au changement de fréquences de conscience.

 

Ces futurs alternatifs s'organisent et grandissent tant que cette Transition n'est pas achevée et tant que les énergies de 4ème dimension ne sont pas stabilisées sur la planète. Cela signifie également que votre travail intérieur lui non plus n'est pas encore achevé...

 

 

*** 

 

 

De connaître la raison pour laquelle nous traversions ce "no man's land", nous autorisait alors à nous rassurer sur notre santé mentale.

 

Le lendemain survint un autre évènement "étrange". Nous étions affalés sur le canapé, toujours submergés par cette incommensurable impression de vide. Nous discutions à propos des expériences personnelles et difficiles qu'Anton Parks raconte dans son dernier livre, lorsque Sand eut un court moment d'absence puis revenant à elle, éclata en sanglots.

 

 

Elle raconte :

 

Nous conversions quand soudainement ma conscience fut "aspirée" dans un autre monde. Me voila flottante entre deux plans dimensionnels. J'avais tout à fait conscience de mon corps physique humain mais à la fois, je pouvais apercevoir mon ventre un peu arrondi recouvert de fines écailles. "J'étais" dans la peau d'une reptilienne Amasutum !

Ma conscience s'était fusionnée avec la sienne. Autour de moi se tenaient d'autres femelles reptiliennes mais aussi quelques insectoïdes. Mon esprit avait rejoint un monde de 4ème dimension "SDS" !

 

Très heureuse de les retrouver, je les reconnaissais comme mes amies.

Il régnait cependant une atmosphère que je traduisais morose, empreinte de mélancolie et de tristesse. J'avais été rappelée auprès d'elles parce qu'elles me demandaient de faire un choix.

Elles m'expliquaient que mes décisions allaient fortement impacter ma lignée galactique et qu'à chaque fois que mon humanité se déployait en "SDA", leur tempérament "SDS" s'affaiblissait. Soit je restais avec elles – qui représentaient ma famille galactique au "Service du Soi - SDS" –, soit je choisissais de cheminer en "Service à Autrui - SDA" au détriment de mon attachement envers ma lignée.

 

Allions-nous devoir nous séparer définitivement ? Cela dépendait de mon choix.

Surpasser mon attachement envers ces Êtres que je connaissais si bien, me fendait le cœur ! Je me sentais responsable de l'extinction de ma lignée.

 

C'est ainsi que j'ai ressenti au plus profond de mon Être que mes compagnes Amasutum et insectoïdes représentaient d'autres visages de mon essence "SDS".

L'une d'elle était clairement un "autre Moi".

 

 

 

 

"Mes copines" me confièrent que c'étaient elles, qui à certains momentvenaient troubler mes pensées. Selon les lois galactiques, elles avaient le droit d'agir de la sorte car même si mon Âme habitait désormais un corps de 3ème dimensioncelle-ci recelait encore des fréquences "SDS".

Mes "sœurs reptiliennespouvaient alors avec aisance pister ma vibration de résonance et pour certaines d'entre-elles, me soutirer l'énergie dont elleavaient besoin.

Non seulement je compris qu'elles venaient parfois me visiter afin d'étudier l'évolution de mon Âme, mais je représentais également une source de nourriture énergétique pour d'autres prédateurs transdimensionnels. 

Mes "autres Moi" (prédateurs de 4ème dimensionavaient donc le droit et la capacité de se nourrir de mon énergie vitale provenant de mon émotionnel de 3ème dimension et elles le faisaient allègrement aussi longtemps que j'étais en lutte contre elles.
 

Ainsi, ma conscience humaine ayant fusionné avec celle de l'Amasutum de 4ème dimension "SDS", mon intellect pouvait parfaitement concevoir que le comportement de prédateur était intrinsèquement lié à leur propre programme génétique "SDS". Et il ne pouvait en être autrement puisque c'est dans leur nature.
 

Je venais de réaliser qu'en combattant la prédation transdimensionnelle, je ne faisais que dénigrer les autres fractales de mon Âme situées dans d'autres dimensions d'existence.

De ce fait, je perpétrais un comportement "SDS" de déni envers moi-même et envers tous les aspects refoulés de mon Êtreté.

Était-il ici le secret de notre libération ? Je n'allais pas tarder à le découvrir.


Puisque c
eprédateurtransdimensionnelreprésentaient d'autres fractales de mon Âme, je compris qu'en leur offrant mon énergie au moment où je parvenais à franchir la porte de la 4ème dimension, ilpouvaient eux aussi soit choisir d'entamer leur cheminement en 3ème dimension afin d'expérimenter les répercussions de leur propre prédation pour en tirer leçons, soit de persévérer dans leur rôle de prédateur et se précipiter vers l'extinction de leur lignée "SDS".

 

Accepter d'accorder mon attention et "d'offrir mon énergie" de plein gré à mes "autres Moi", devenait alors un comportement d'amour inconditionnel "SDA" et n'avait rien à voir avec un schéma de soumission à la prédation.

 

C'est ainsi que je pus accepter leurs intrusions dans mon "environnement" parce que j'avais conscience qu'en dérobant mon énergie, elles incorporeraient ma fréquence vibratoire modifiant alors leur propre ADN.

 

Je savais pertinemment que ce processus résultait du "Jeu de la Création". Mais la douleur de devoir me détourner de mes sœurs transdimensionnelles et de les laisser à leur triste sort, était tellement profonde que je ne suis parvenue qu'à leur exprimer que jchoisissais LA LIBERTÉ D'ÊTRE !

 

Une foi"redescendue" dans mon corps humain. Jenaël me regardait sans broncher.

Ses yeux interrogateurs me scrutaient :

"Eh bien raconte, me lança t-il !"

 

Entre deux sanglots, je lui narrai mes visions. En essuyant mes larmes, je me rendis compte que le souvenir de la rencontre avec mon "autre Moi" et "mes sœurs reptiliennes" commençait rapidement à s'estomper.

Curieusement, dès que je repris mes esprits, je ne me sentais plus affectée par cette séparation. Mon choix de cheminer en "SDA" avait été fixé depuis fort longtemps déjà et je n'avais aucune raison de revenir sur cette décision. 

Je réalisai que mes congénères transdimensionnelles m'avaient "rappelée" pour essayer de me soudoyer au travers de l'émotionnel humain. Elleavaient tenté de me détourner de mon cheminement "SDA" car quelque part en moi, subsistait une faille qui permettait l'attaque !

Et quelle était-elle ?

Il s'agissait de l'attachement que j'avais encore envers mon peuple reptilien "SDS" et qui se manifestait toujours aujourd'hui au travers de mon émotionnel humain. 

De même depuis quelques temps, je remarquais que des intrusions inopinées dans mes rêves ou dans mes pensées me suggéraient de m'éloigner de Jenaël. "Mes vieilles connaissances" n'acceptaient pas que nous continuions à œuvrer ensemble pour cheminer en "Service à Autrui". Elles me laissaient clairement sous-entendre que si je voulais retrouver ma paix, je devais le quitter !
 

De temps à autre, quelques tentatives d'agressions psychiques de leur part avaient encore lieu, surtout pendant mon sommeilNéanmoins ayant appris à les parer, elles sont devenuebeaucoup moins éprouvantes. Depuis que je suis parvenue à détecter les failles en moi qui permettaient leurs intrusions, je n'ai plus eu besoin de me débattre. Je devine leur présence, je sais quand elles sont près de moi. En apprenant à "cohabiter", je peuparfois même les entendre et percevoir leur apparence.
 

Ayant réussi à dépasser mes peurs, les échanges avec "mes sœurs SDS" deviennent ainsi de plus en plus intéressants et enrichissants. Elles m'ont appris à dépasser mon attachement envers elles et à surmonter mes tabous. Et j'avoue que cela fonctionne plutôt bien. Elles m'enseignent malgré elles et effectivement, cela participe à étendre ma Connaissance.
 

J'ai également conscience que des fragments d'Âmes de "mes sœurs Amasutumfont partie de notre relationnel et sont incarnés actuellement sous forme humaine. Leurs "formes-pensées rebelles et prédatrices" se manifestent occasionnellement sous forme d'Ombre noires dans ma psyché.
 

Il est important de souligner que ces Ombres noires subsistent en chacun de nous, en notre génétique. Elles "personnifient" le "Moi transdimensionnelde nos multiples formed'incarnations qui parfois même, ont engendré morts et destructions.

Celui qui se destine au Service à Autrui ne peux donc faire l'impasse d'un long et consciencieux travail de libération karmique durant sa vie actuelle.


Dès que quelqu'un
le courage de se libérer de son processus karmique et ose transcender ses croyances de 3ème dimension, il attire à lui tous ses démons, non seulement ceux de son ego mais aussi toutes les entités transdimensionnelles qui représentent son Êtreté.
 

C'est pour cette raison que toute personne qui entame un processus d'éveil afin de reprendre sa souveraineté et sa liberté, est immédiatement visée et talonnée par les instances "SDS" humaines, ainsi que par celles de la hiérarchie de 4ème dimension. Ces incessants harcèlements psychiqueet/ou physiquede leur part, visent à retourner l'individu en "mode léthargie", le rendre inopérant à poursuivre son cheminement et surtout à lui faire perdre sa foi.

Il est nécessaire d'en être informé, d'en avoir conscience, pour ne pas prendre peur et apprendre à parer les assauts de la 4ème dimension.
 

Les attaques d'Ombres noires se manifestent souvent par des symptômes physiques qui pourraient parfois paraître inquiétantet prêter à confusion tels que : sensation de respiration bloquée et incomplète, impression de mourir, troubles étranges au niveau du cœur, angoisses horribles, gênes ou tensions dans la région lombaire, syndromeabdominaux, etc, qui amènent souvent les individus non renseignés chez le médecin. Généralement celui-ci ne trouvant aucun trouble significatif, se contente de prescrire des anxiolytiques.


Nous savons
désormais que l'apparition "tangible" des ces Ombres noires à un certain moment de l'existence d'un individu sur le sentier de l'Éveil, signifie pour lui la disparition progressive de la 3ème dimension. Nous en témoignons puisqu'une nouvelle réalité a commencé à se manifester autour de nous et que pour le moment, elle n'est que très peu peuplée.
 

Nous avons compris que cette néo-réalité se révélait uniquement à notre conscience parce que depuis longtemps, nous avions posé le choix de ne plus nous mentir, de ne plus lutter contre les Ombres noires et d'accepter les projections psychiquede nos parties aliens-reptiliennes comme partie intégrante de notre Êtreté, c'est à dire de notre multidimensionnalité. 

Leur intrusion en notre psyché constitue donc un remarquable défi pour apprendre et en grandir.
 

En acceptant avec sincérité que des parties de mon essence pouvaient être reptiliennes, insectoïdeet autres..., je pouvais admettre que des "autres Moi" ont pu : avoir été - être - ou devenir prédateurde la 3ème dimension et se nourrir de l'énergie d'autrui, puisque dans les mondes de l'anti-matière, le temps n'existe pas.
 

Et lorsque j'ai réalisé jusqu'où pouvait s'étendre la prise d'énergie sur autrui et comment elle se traduisait au travers de mon humanité, il m'a fallut réajuster non seulement mes comportementvis à vis de mon entourage et de mes proches afin de tarir les besoins énergétiques de ma partie "SDS", mais aussi de refuser de servir de pitance énergétique à la partie prédatrice d'autrui. 

C'est seulement à partir de ce moment-là, que pouvait naître une relation juste et équilibrée avec celui qui se destine lui aussi, à cheminer au "Service d'Autrui - SDA". 
 

Au fur et à mesure de mes réflexions, ma Supraconscience me laissa comprendre que pour m'extirper de ces "circonstances ombrageuses" je devais me libérer de toumes schémas d'attachement et de la culpabilité qui en découlait, non seulement sur le plan intellectuel mais aussi sur le plan énergétique. J'étais vulnérable parce que dans mon inconscient, je cultivais l'espoir de retrouver "mes sœurs "transdimensionnelles et amies humaines en évolution "SDA".
 

Même en générant ces pensées altruistes, celles-ci devenaient génératrices d'un canal de prédation qui entravait mes "sœurs/amies" dans leur processus de libération karmique et dans leurchoix d'évolution. Elleaussi disposaient du libre arbitre, soit de continuer à cheminer au "Service de Soi - SDS", soit de s'élever au "Service d'Autrui - SDA" et même si je devais les perdre, je devais respecter leur choix.

Dès que j'ai pu accepté de voir mes comportements prédateuret réussi à me libérer de ce mode de fonctionnement "SDS", une nouvelle fois un pan de mon karma de 4ème dimension s'effondra.

La forte oppression au plexus solaire qui m'empêchait de respirer librement depuis plusieurs mois, se relâcha nettement

Elle provenait donc simplement de mon attachement et de la peine de devoir continuer mon cheminement sans "mes sœurs". Si leur choix était de persister dans leurs croyances, leurs peurs, leur sympathie en la matrice et de rester au service de leur "soi"je n'avais plus à m'en préoccuper

s l'acceptation de cela, n'ayant plus de "prise d'attachement", elles ne pouvaient plus m'atteindre.

 

Cependant, ma guérison n'était pas tout à fait complète puisqu'une petite gêne respiratoire persistait.

Que me restait-il à découvrir ? Nous le saurons un peu plus tard…

 

 

 


Question à l'Ange :

 

La lignée "SDS" des Amasutum de 4ème dimension, est-elle réellement en train de s'éteindre ou leurs propos alarmistes n'étaient-ils que du chantage ?

 

La lignée reptilienne des Amasutum n'est pas véritablement en train de s'éteindre, puisque dans votre – passé/futur –, certaines d'entre elles – avaient/auront – rejoint la communauté galactique Kadistu des planificateurs de vie. Et cela, grâce à l'ardeur de celles qui cheminent vers la Connaissance – afin d'agrandir le champ de conscience de leur Âme –, quête que quelques audacieux comme vous entreprennent en ce moment même, dans votre "présent actuel".

 

Ce n'est donc que leur comportement prédateur "SDS" qui s'affaiblit au fur et à mesure que vous – leurs "autres Moi" incarnés sous forme humaine – progressez vers une "conscience SDA". Elles aussi subissent le changement de dimension de conscience et elles aussi appréhendent l'inconnu, ne l'oubliez pas !
 

L'Âme humaine et tous vos "Moi transdimensionnels" franchissent simultanément les paliers de conscience, ceci grâce au travail intérieur de libération "karmique" que vous – en tant qu'humain – avez le pouvoir de réaliser sur les plans de 3ème dimension de densité. Mais si l'humain ne parvient pas à percevoir l'impact de sa prédation sur autrui et à se défaire de ses schémas de contrôle, il ne peut réaliser ni sa propre transition, ni celles de ses autres "MOI multidimensionnels".
 

Comprenez-bien qu'à chaque fin de cycle, toute Âme – incarnée dans un monde densifié de matière ou d'antimatière – est invitée à passer à un niveau supérieur de conscience. Mais rappelez-vous aussi qu'un "SDS" de 4ème dimension ne peut passer en 5/6ème dimension de conscience "SDA", pour la bonne raison que sa génétique – ses programmes de prédation "SDS" – ne le lui permettent pas.
 

En raison de la Loi de cause à effet et de l'équilibre entre l'entropie et la création régissant l'univers, les Âmes de 4ème dimension s'orientant en "SDA" doivent donc obligatoirement passer par l'expérience de 3ème densité humaine, afin d'expérimenter les conséquences de leur comportement de prédateur. Et aujourd'hui, il en va de votre responsabilité de procéder à votre changement de conscience afin que vos "autres MOI" situéen 4ème dimension, puissent eux aussi s'ouvrir à une plus grande conscience.
 

Par exemple en ce qui vous concerne, il s'agit donc de l'énergie prédatrice "SDS", – c'est à dire les programmes transdimensionnels de votre Âme –, qui s'atténue pour se transformer au travers de votre incarnation humaine actuelle, en des Consciences/Esprits potentiellement au "Service d'Autrui - SDA".
 

Donc comprenons nous bien, lorsque Sand dans son incarnation actuelle accepte de regarder les effets de ses schémas de prédation – programmes que transporte son Âme – et qu'au fur et à mesure de ses prises de conscience elle parvient à modifier ses comportements, elle autorise non seulement à l'Amasutum – qu'elle incarne sur d'autres plans – à pouvoir effectuer elle aussi ce "basculement", mais elle permet également à tous ses "autres Moi" (ses autres formes de prédation) à faire de même.
 

En réalité l'Amasutum de 4ème dimension – un autre centre de conscience de Sand – "avait" transférée une partie de sa conscience en celle de l'humanité de Sand, dans l'optique qu'elle réussisse "son examen de passage". Ceci afin de s'autoriser elle aussi, à passer en orientation "SDA" et de grimper les échelons vers des dimensions de conscience supérieure.
 

Ainsi, l'individu qui se débat sans cesse contre ses Ombres noires – ses prédateurs transdimensionnels "SDS" – par exemple en manifestant son mécontentement envers la société patriarcale, en se débattant contre l'injustice, qui part en "croisade" contre l'autorité ou chasse les démons à coups d'exorcismes, etc, lutte en réalité contre sa propre colère et son propre déni.
 

Il demeure donc incapable de supporter la prédation d'autrui, puisqu'il subsiste lui-même dans le jugement de ses propres schémas/programmes de 4ème dimension qu'il réfute.

En réagissant de la sorte, c'est à dire en dénigrant sa propre prédation de 4ème dimension, cet individu empêche son prédateur de s'élever en conscience "SDA" et par la même occasion se prive lui-même de la possibilité d'accéder en 5/6ème dimension de conscience.
 

Il s'agit donc de devenir "plus fort et plus intelligent" que son prédateur "SDS", ce qui dans les mythes revient à terrasser son propre dragon. L'individu qui échoue dans sa mission demeurera à nouveau son esclave dans le prochain cycle et ainsi, son Dragon (Dracos/prédateur) aura eu raison de lui.





Voila pourquoi le changement de fréquence (l'Ascension) permet à la Supraconscience (présente dans le non-temps) de manipuler le temps, en rectifiant le passé pour proposer un nouveau potentiel de futur à l'Âme (son extension dans la matière/densité). Ainsi, pour l'individu qui accepte le processus, cela aura pour effet non seulement de modifier et libérer la destinée de son Âme, mais contribuera aussi à offrir un autre avenir à ceux qui parmi les humains, entrent en résonance avec les fréquences de ces "nouveaux germes de consciences".

 

Il est important de comprendre que le cheminement en orientation "SDA" est un apprentissage très difficile pour la psyché humaine qui depuis toujours, conditionnée et piégée dans un univers complètement "SDS", ne peut réfléchir que de manière "SDS". Par conséquent, il est évident que ce dont nous allons parler, risque encore de faire grincer des dents et vous titiller là où vous n'avez pas forcément envie. Mais soyez indulgents avec nous car lorsque vous ne l'êtes pas à notre égard, c'est que vous ne l'êtes pas du tout envers vous-mêmes. 

 

Si vous n'acceptez pas que la conscience de la 4ème dimension est totalement différente de celle de la 3ème dimension, vous vous heurterez à un mur en lisant ces informations. Et ce "mur" n'existera seulement qu'en fonction de vos propres résistances. 

 

Nous délivrons ici, l'enseignement éprouvé sur plusieurs années de remise en question, de doute, de rejet, de souffrance qui découlaient de notre non-compréhension du monde. Ces moments difficiles résultaient de l'attachement (de la distorsion de l'amour) que nous éprouvions à l'égard de notre entourage : famille, enfants, amis, autre relationnel et parfois même envers nos animaux de compagnie. 

 

Comme nous l'avons évoqué au travers de nos expériences, l'attachement et la culpabilité représentent les deux principaux conduits de prédation utilisés par les Aliens "SDS", pour manipuler le psychisme de l'humain. 

 

L'Ange – notre Supraconscience – nous a enseigné que contrairement à ce que pourrait penser une conscience humaine de 3ème dimension, arrêter de nous préoccuper du sort des autres, relève nullement d'un comportement égoïste. Ce "programme d'ingérence dans la vie de son prochain est un "vestige" du cerveau reptilien. Il provient d'un réflexe de survie qui légitimait le contrôle d'un groupe. Ce genre de comportement – qui consiste à s'angoisser du sort d'autrui – est une pure conception de l'esprit, propre à la 3ème dimension de conscience "SDS". 

 

En "SDA", le détachement émotionnel envers autrui afin de lui permettre la liberté d'éprouver ses propres choix, est un acte d'amour inconditionnel qui suppose le respect de son libre arbitre. (Évidemment, pour une conscience humaine de 3ème dimension, une attitude similaire relève de la non-assistance et serait dépeintcomme un véritable scandale.) 

 

De la sorte, vouloir assister ou aider autrui en pensant qu'il s'agit de son plus grand bien, alors qu'il n'est pas prêt à assumer un cheminement "SDA", relève d'un comportement "SDS" puisqu'il constitue une ingérence dans le cheminement de l'autre. 

 

La conscience "SDA" n'autorise plus ce genre d'attitude, puisqu'elle reconnaît la souveraineté totale de l'Esprit, du "SOI de l'autre", qu'il soit "SDS" ou "SDA"L'entier respect du rythme d'évolution d'autrui et de sa capacité d'acquisition de la Connaissance est une valeur "SDA". Elle respecte la Loi universelle du libre arbitre propre à tout un chacun. Toutefois, il est du devoir d'un "SDA" de répondre à une demande d'aide véritable, seulement lorsqu'elle est exprimée par un individu qui fait réellement l'effort de cheminer en "SDA".

  

Nous avons également appris à notre détriment que tout lien affectif, qu'il soit familial, amical, relationnel et même envers des animaux de compagnie (ce sujet sera développé plus loin)… est un comportement d'attachement "SDS" de 3ème dimension. (Voir diag. 36)  

 

Ces formes d'attachement proviennent dsentiments affectifs déséquilibrés, parfois inconsciemment destructeurenvers autrui.





Ilmodélisent dans ce cas, une forme de possession qui conduit à vouloir aider l'autre, à s'en soucier, à le soulager de sa peine... mais aussi paradoxal que cela puise paraître, ce comportement faussement altruiste nous freinent dans notre avancement au véritable "Service d'Autrui".

Pour celui qui se destine à cheminer en "SDA", ces liens affectifs d'attachement, ne proviennent que d'un karma non résolu qui restent à dénouer et à dépasser. 

Autrement dit cheminer en conscience "SDA" nous oblige à retrouver une relation d'égal à égal, d'Âmes à Âmes, avec tout être vivant, (même s'il s'agit d'animaux de compagnie).

 

 

En cessant de contrôler, diriger, ou simplement proposer son aide à celui qui ne le demande pas, nous nous libérons des pièges de l'attachement et de ceux sous-jacents de la culpabilité et fermons définitivement le conduit à la prédation ! Alors inexorablement, nous commençons à nous détacher du jeu de la matrice de 3ème dimension !

 

Tout est leçons mais chacun est libre d'accepter ou non les siennes.

 

 

L'attachement et la culpabilité représentent les deux béquilles du déni de soi. 

Ils activent en permanence les programmes qui stimulent l'émotionnel de l'humain et manipulent insidieusement et allègrement sa psyché. Ils constituent le talon d'Achille de lpersonnalité/humanité et le "conduit", par lequel les Aliens prédateurs de 4ème dimension exercent leur contrôle. 

 

 

L'Ange rajoute à ce propos :

  

Être candidat à la 4ème dimension d'existence – c'est à dire à l'Ascension –, demande à ce que vous soyez libérés de toutes les croyances humaines qui vous lient à la matrice de 3ème dimension. Il est important que vous compreniez que l'existence en 4ème dimension de densité n'a absolument rien à voir ni avec votre mode de vie actuel, ni vos valeurs actuelles, ni votre façon de penser actuelle, ni même avec votre environnement actuel.

 

Comme énoncé précédemment, le comportement social humain est basé sur deux grands principes émotionnels : l'attachement et la culpabilité.

Ils représentent les deux piliers de l'émotionnel qui littéralement paralysent le mental du candidat potentiellement "SDA". Ces émotions propres à l'humain de 3ème dimension, entravent le développement de sa Conscience "SDA", l'empêchant ainsi de penser, d'agir et de développer sa psyché dans le sens du véritable "Service à Autrui" de 4ème dimension.

 

L'attachement émotionnel est le principe le plus difficile à surpasser pour l'entendement humain "SDS" car tout un chacun – malgré ce que vous en pensez –, à tendance à confondre cet attachement avec l'amour. La notion d'attachement est souvent considérée à tort comme le ciment de l'amour. Mais elle n'en est qu'une distorsion et en aucun cas, une preuve de cet amour.
 

 

Combien d'entre vous êtes attachés à vos enfants, à vos parents, votre conjoint ou même à un chien, un chat... Posez-vous sincèrement la question : "Que vous apportent-ils ?

Votre attachement émotionnel, ne vous procure-t-il pas du réconfort, de la sécurité, un soutien psychologique, surtout en cas de coup dur ?

 

L'humain parsème son existence de multiples attachements. Il s'attache aux autres, à ses animaux, à ses croyances, à ses blessures, à ses biens matériels... pour combler un manque, contribuant ainsi à se créer une multitude de liens de dépendances et se sentir vivant.

 

 

 

En 4ème dimension de Conscience "SDA", les émotions humaines ne se refléteront plus à travers le monde extérieur parce que dans cette nouvelle dimension de Conscience, chacun au travers de sa Supraconscience, sera lui-même générateur de sa propre sécurité. Il n'aura plus besoin de la rechercher ni en autrui, ni d'une façon quelconque à l'extérieur de lui-même.

  

En la matrice de 3ème dimension, les humains croient offrir leur amour de façon inconditionnelle ! Grossière erreur ! L'amour humain n'est jamais inconditionnel, il découle irrémédiablement d'un sentiment qui est soit : de l'attachement envers autrui, soit de la culpabilité. Souvent même, ces deux aspects de l'émotionnel restent indissociables l'un de l'autre.
 

L'humain offre ou donne parce qu'il se procure toujours une satisfaction personnelle, des émotions ou des sensations agréables en retour.

En vérité, le don humain fait toujours partie d'un processus d'échange énergétique qui dans un sens ou dans l'autre, d'une façon ou d'une autre, ne fait que conduire à un soutirage d'énergie. Parce que l'Amour humain est toujours soumis à des conditions, il n'est qu'une illusion de plus dans le grand jeu de la matrice.
  

Combien de gens par exemple entretiennent des relations avec leur famille parce que : c'est normal, c'est un devoir, par tradition, parce qu'il le faut, parce que "quand même" ce sont les parents ou les enfants,… Parce que "ça ne se fait pas", parce que si… parce que ça, parce que...
 

Le "parce que" est la réplique incontournable à la culpabilité.

Cette locution conjonctive constitue une réponse-réflexe pour "justifier" le comportement de tout individu conditionné par le système matriciel humain.



L'ATTACHEMENT ET LA CULPABILITÉ SONT DONC LES DEUX MENOTTES DE LA MATRICE DE L'ILLUSION QUI FONT EN SORTE QU'ACTUELLEMENT ENCORE, PERDURENT LES EXPÉRIENCES DE 3ÈME DIMENSION ET QUI RETARDENT LA PLUPART DES CANDIDATS POTENTIELS "SDA", DANS L'ASCENSION DANS DES DIMENSIONS DE CONSCIENCE SUPÉRIEURE.

 

                                                          Culpabilité                   Attachement


 

Le cheminement "SDA" est décrit dans Matthieu 10:34-39 Louis Segond (LSG)

 

34  Ne croyez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre; je ne suis pas venu apporter la paix, mais l'épée.

35  Car je suis venu mettre la division entre l'homme et son père, entre la fille et sa mère, entre la belle-fille et sa belle-mère;

36   et l'homme aura pour ennemis les gens de sa maison.

37  Celui qui aime son père ou sa mère plus que moi n'est pas digne de moi, et celui qui aime son fils ou sa fille plus que moi n'est pas digne de moi;

38  celui qui ne prend pas sa croix, et ne me suit pas, n'est pas digne de moi.
 

39  Celui qui conservera sa vie la perdra, et celui qui perdra sa vie à cause de moi la retrouvera.


Cependant, il n'y a pas lieu de vous juger par rapport à cela. Il est difficile en tant que conscience de 3ème dimension, de triompher de l'attachement envers autrui et de la culpabilité qui en découle, car ces émotions font intrinsèquement partie de vos expériences humaines de nature de Service à Soi "SDS".

 

Beaucoup d'entre vous ne savez pas encore "fonctionner" autrement. Mais sachez qu'en 4ème dimension de conscience "SDA", l'attachement émotionnel humain aura simplement disparu parce que vous l'aurez transcendé et remplacé par le véritable Amour inconditionnel qui n'a absolument rien à voir avec le pseudo amour inconditionnel de tendance "amour et lumière" du New Age.

 

Le véritable Amour inconditionnel est insupportable pour l'humain et est complètement à l'opposé des représentations de l'Amour tel qu'il le conçoit actuellement.

L'Amour inconditionnel va à l'encontre de toutes les représentations de l'amour humain.

 

La 4ème dimension de densité induit une nouvelle fréquence de physicalité exprimée par cet Amour inconditionnel, libérant de toute restriction et limitation les humains qui la franchiront. Parce qu'ils n'en auront plus besoin pour leur nouvelle expérience, l'illusion de l'attachement aura elle-même disparu.

 

Le mode relationnel entre les personnes présentes en "SDA" sera basé sur l'équilibre, le respect, l'équité, cela même envers les individus "SDS", car les "SDA" seront respectueux de la liberté de chacun et entièrement conscients de la noblesse de leur rôle. Mais les individus "SDS" ne posséderont pas le même psychisme que les individus "SDA" puisqu'en grande partie, ils auront gardé certains comportements prédateurs.

 

Il s'agit donc impérativement de vous défaire de toules mécanismes à l'œuvre, derrière les différents types d'attachements que vous cultivez envers autrui et de détecter les schémas de culpabilité (auto-jugement, remords, embarras, honte, empathie...), que vous entretenez envers votre relationnel, si vous voulez transiter puis "survivre" en 4ème dimension. Car certains individus qui semblaient être vos amis en 3ème dimension de conscience, peuvent se révéler de redoutables et intransigeants prédateurs en 4ème dimension.
Et si au moment de "sauter" dans l'autre monde, il vous reste encore le moindre "émotionnel" à ce sujet, vous risqueriez d'être diantrement malmenés par certaines Êtretés "SDS" mal-intentionnées.

 

L'individu véritablement en orientation "SDA" ne sera plus attaché à qui ou quoi que ce soit, parce que le relationnel entre individus sera complètement exempt de possession, de dépendance, d'envie, de jalousie, de besoin de reconnaissance... Il sera équilibré car libéré de tout lien karmique.

 

Par exemple l'individu en 4ème dimension ne pourra plus du tout être sujet à un quelconque désir, tout simplement parce que le désir est une émotion soumise à l'illusion spatio-temporelle et qu'en 4ème dimension "SDA", l'illusion du temps n'aura plus aucun effet sur votre capacité créatrice. Le désir ne pourra alors tout simplement pas perdurer dans le temps, puisqu'il pourra être assouvi instantanément.

 

Il faut bien se rendre à l'évidence que la conscience humaine en 3ème dimension "SDS" n'est pas habilitée à migrer telle quelle en 4ème dimension de conscience, ni encore moins en 4ème dimension de densité. Elle s'autodétruirait instantanément à cause de son "émotionnel déséquilibré et de son mode de croyance" provenant du codage trop primitif de son ADN et des fonctions de son cerveau reptilien.
Il est donc important que l'humain puisse progresser en conscience vers la 4ème dimension qu'elle soit "SDS" ou "SDA" peu importe, mais qu'il procède maintenant et consciemment à ce choix. Lorsque la collision dimensionnelle se produira, il sera définitivement trop tard.

 

Dans un avenir proche, la société de 3ème dimension matricielle et les relations réciproques entre individus "SDS", seront basées sur la loi du plus fort, qui dans un premier temps sera habilement dissimulée sous un faux-semblant d'équité, de liberté, d'échange.

 

L'énergie libre sera effectivement offerte à l'humanité mais... par la hiérarchie "SDS" !

La paix régnera à nouveau sur Terre mais… en apparence et pour un certain temps seulement... avant le "grand final" (l'apothéose du projet Blue Beam).

 

Quoi qu'il se dise sur internet, le consortium gouvernemental du Nouvel Ordre Mondial veille désormais sur le bonheur, le bien-être et la quiétude des hommes à la grande satisfaction de la prédation transdimensionnelle de 4ème dimension.

Pendant ce temps la porte ouverte à la Conscience "SDA" lentement, commence à se refermer.

 

 

 

Question à l'Ange :

 

Qu'en est-il par exemple de l'attachement envers les animaux ?

 

De tout temps, l'humain a domestiqué des animaux soit pour l'aider dans son travail, lui tenir compagnie, chasser le gibier, servir à la guerre, surveiller les troupeaux, monter la garde, tirer traîneaux et charrettes... en échange de quoi, ils étaient nourris et hébergés. Toutefois une grande majorité de gens adoptent un animal de compagnie afin de réduire leur sentiment de vide existentiel.

 

Être possesseur d'un animal, implique généralement de le soustraire de son milieu de vie et de ses congénères (de sa famille, de son espèce) et s'approprier la Vie de cet Être pour en tirer un quelconque bénéfice personnel. Cela sous entend que cet animal domestique sert tout bonnement au plaisir ou au confort de l'homme.

 

 

 

Quoi qu'il fasse, l'humain face à son animal domestique subsiste dans un rôle de prédateur, c'est à dire dans une attitude de "Service de Soi". Il s'agit-là d'un comportement qui relie irrémédiablement tout propriétaire d'un animal à la matrice de 3ème dimension "SDS". Ce comportement "SDS" de l'homme envers les animaux, découle tout simplement de la prédation de 4ème dimension qui se nourrit au travers l'émotionnel de souffrance de l'humain, au même titre que l'humain se nourrit de l'animal.

Pour illustration, voici un extrait des échanges qu'entretenait Laura Knight avec les Cassiopéens au sujet de l'attachement envers les animaux :

(Pour une meilleure compréhension, les précisions entre crochets sont de notre ressort.)

 

R: En ces temps, les créatures de 2e densité [les animaux] susciteront de plus en plus d'attachement [de la part des humains].

 

Q: Est-ce que ces attachements [l'humain envers l'animal] sont comme d'autres entités ? [comme celles de 4edimensionqui s'attachent à l'humain ?]

 

R: Oui, et encore d'autres choses.

 

Q: Quand ils amassent ces attachements, est-ce qu'ils [les animaux] les prennent de nous, comme dans la protection ? [comme si l'humain était une protection envers eux ?]

 

R: Non. [c'est l'humain qui croit qui les protège car les animaux n'ont pas besoin de la protection des humains.]

 

Q: Est-ce qu'ils [les animaux] sont utilisés pour susciter des attachements à notre détriment ?

 

R: Oui.

 

Q: Pourquoi nos animaux suscitent-ils de l'attachement ?

 

R: A cause des intensifications des fréquences vibratoires, c'est-à-dire l'Onde.

 

Q: Est-ce que nous devons faire quelque chose, je veux dire, devons-nous nous débarrasser de nos animaux favoris ?

 

R: Nous ne ferions jamais une telle suggestion. Cependant, faites attention à ceci : l'orientation SDS de 3e densité comprend la pensée de «domination» sur la 2e densité, et ceci est simplement la continuation d'accumulation d'énergie à l'approche de l'Onde... Certaines leçons sont intéressantes, en vérité.

 

Quand vous supposez que la capture et l'emprisonnement de ceux [les animaux] qui ont moins de capacités que vous sont «leur bien», pourquoi ne pas s'attendre à ce que ceux qui ont de plus grandes capacités que vous [la prédation de 4ème dimension] n'agissent pas de même envers vous ?!? 

 

Nous voudrions que vous réfléchissiez à ceci. Nous pensons qu'il y a beaucoup à gagner, partant de là.

 

http://quantumfuture.net/fr/wave7_fr.htm

 

 

 

L'humain lui aussi, ne fait-il pas que de "décharger" son émotionnel au travers de la relation qu'il entretient avec son animal de compagnie ?

Les candidats en 4ème dimension "SDA", ne peuvent plus surseoir au principe de s'approprier la vie d'un Être quel qu'il soit, pour son propre bien-être. Il ne cherche donc plus, ni ne s'autorise plus à s'approprier, ni la vie (l'énergie) de quelqu'un, ni celle d'un animal.

Car vu d'une conscience "SDA", la souveraineté de l'existence de tout Être vivant lui revient de droit, qu'il soit humain ou animal.

Toutefois pour parvenir à prendre conscience de la profondeur de l'attachement envers un animal – cela est valable aussi envers une personne – il est important de se poser les questions suivantes : Pourquoi suis-je possesseur/propriétaire d'un animal ? Que m'apporte-t-il ? Quel vide comble-t-il ?

 

 

 

On ne dispose pas d'un animal pour faire plaisir à l'animal, mais on le détient uniquement soit pour notre plaisir personnel, soit parce qu'on est en manque d'amour, soit parce qu'on a besoin de combler sa solitude, soit pour le travail ou pour en faire commerce.

 

Lorsqu'un individu croit donner de l'amour à un animal, c'est qu'il est en manque d'amour envers lui-même et de lui-même. L'ego humain nous laisse croire que l'animal a besoin de nous, de notre aide, de notre amour, de nos soins. Mais ce que l'homme souvent dénigre à voir, c'est qu'il projette son propre manque d'amour à travers son animal de compagnie – Principe du miroir –.

 

Néanmoins il n'est ni bien, ni mal de "posséder" un animal en 3ème dimension de conscience, cela fait partie des mœurs et usage au sein de la matrice. Mais cette expérience de "possession d'autrui" (animal ou humain) prendra fin rapidement d'une manière ou d'une autre, dès que l'individu se range résolument à l'écoute de sa Supraconscience "SDA".

 

Bien évidemment, il est nullement question de s'en débarrasser si vous en posséder, mais votre conscience "SDA" vous interdira de renouveler l'expérience.

Lorsque la conscience d'un individu commence à se préparer à la 4ème dimension "SDA" il ne s'autorise plus de "profiter" ou de "jouir "de la conscience/intelligence d'un animal ou de celle d'autrui.

Celui qui choisit d'évoluer en conscience "SDA", doit peu à peu pendant son existence humaine, arriver à se défaire de ses réflexes et ses comportements de prédateur, car ce choix conscient contribuera à modifier sa réalité et le préparera à une nouvelle expérience d'incarnation en 4ème dimension "SDA" de densité, où tous les animaux et humains ayant perdu leurs réflexes de prédation cohabiteront en paix les uns avec les autres.

 

 

 

Nous insérons ici un court témoignage de Jenaël, qui possédait un petit troupeau d'une quinzaine de chèvres lorsqu'il habitait encore en Alsace.

"J'étais passionné de mes chèvres surtout qu'elles étaient très joueuses ! Les chevreaux s'amusaient à grimper sur mon dos lorsque je m'allongeais sur le sol. Parfois je m'amusais même à jouter front contre front avec le bouc. Enfin bref, j'étais très attaché à mes chèvres. Néanmoins, je savais déjà à l'époque que l'attachement envers mes animaux entravait mon évolution spirituelle.

Un jour, lorsque je méditais sur les liens affectifs, je demandais à mon Ange comment me libérer de mon attachement envers mes chèvres.

Quelques jours plus tard, je découvris toutes mes chèvres mortes dans le pré, empoisonnées par les pesticides qu'un agriculteur avait répandu sur la parcelle d'à coté et qui lors d'un orage s'étaient écoulés sur le pré paissaient les chèvres.

C'est ainsi qu'en hommage à mes chères biquettes, pleurant des sceaux de larmes pour libérer mon émotionnel, que la Vie avait résolu ma problématique de l'attachement..."

Par cette expérience, j'ai appris que lorsqu'on demande avec sincérité, la libération ne se réalise pas toujours comme nous aurions pu l'imaginer.





Question à l'Ange :
 

Qu'en est-t-il du processus d'évolution de l'Âme des animaux ?

 

 

Certains animaux sont amenés eux-aussi à changer de plan de conscience. Les Âmes de certains individus parmi les espèces les plus évoluées (par exemple ceux qui sont les plus proches des humains), vont commencer à intégrer des incarnations humaines de 3ème dimension.

 

 

Question à l'Ange :

Quelle attitude adopter face à la souffrance et la maltraitance animale ?

Rappelons qu'en 3ème dimension, tout événement "émotionnellement bouleversant" quel qu'il soit, ne se produit jamais par hasard. 

Il n'est que la résultante de la mécanique de cause à effet (le karma) qui régit le fonctionnement des Univers de 3ème dimension.


Conséquemment et pour parler de la souffrance et de la maltraitance animale, sachez que si quelqu'un se trouve souvent confronté à de telles situations, c'est que ses mémoires/programmes viennent indéniablement en résonance avec celles-ci.
En d'autres termes, les programmes de maltraitance d'un individu vibrent en lui pour qu'ils se projettent, s'impriment et se matérialisent dans son environnement (sa bulle de perception - voir diag 37).

Ses programmes se densifient dans la matière afin qu'il puisse leconscientiser et s'appliquer à leneutraliser, NON PAS À L'EXTÉRIEUR DE LUI (par exemple en militant pour sauver les animaux)MAIS EN LUIIl lui revient donc la responsabilité de désamorcer les programmes projetés à travers son ADN vibrant dans ses champs énergétiques.

Cela implique évidemment, qu'il puisse accepter qu'en d'autres incarnations, il était – en tant qu'Âme/conscience en apprentissage – lui-même à l'origine de violences sur les animaux (loi de cause à effet).

 

Recueillir ou sauver des animaux abandonnés ou maltraités, traduit un comportement quasi-instinctif qui touche la majorité des humains, puisqu'il fait partie intégrante du jeu de la 3ème dimension.
En
recherchant un peu plus loin, le contexte familial en constitue souvent le creuset. Ainsi combien parmi les gens portés par leur pulsion à venir en aide aux animaux, ont eux-mêmes été abandonnés, délaissés, méprisés, rejetés, en manque d'amour, parfois même battudurant leur vie passé– actuelle ou karmique – ou même pendant leur enfance ?

À chaque fois qu'un individu ignorant des Loiuniverselles du karma, entreprend de dénoncer, condamner ou combattre une forme de persécution quelle qu'elle soit, ou même de militer pour une bonne une cause, il oublie que "l'extérieur", c'est à dire le monde contre lequel il lutte, ne fait que refléter ses propres mémoires inconscientes, le karma
Celles-ci ont été adroitement programmées par son propre "SOI" prédateur de 4ème dimension, afin d'arranger des circonstances pour s'approvisionner en énergie.

Rappelez-vous que le monde extérieur – celui que vous percevez avec vos cinq sens – n'est que l'exact reflet de vos croyances et programmes karmiques.

Ainsi, si ce genre de réalité – à l'exemple de la maltraitance animale ou humaine – se présente à un individu, c'est qu'il a quelque chose à comprendre, une leçon à apprendre. Par exemple, si un tel individu réagit émotionnellement face à la maltraitance animale ou humaine, c'est qu'inévitablement ses mémoires/programmes karmiques n'ont pas été conscientisées et neutralisées.
Il faut se rendre à l'évidence que dénoncer ou lutter contre ce genre de pratique (la maltraitance animale ou humaine) n'a jamais résolu grand-chose. Mais ces "luttes" ont plutôt contribué à renforcer la répression à l'encontre des militants
de tout poil, et ceci dans un seul but : générer de nouvelles sourcede conflit, de violence et de colère par lesquelles les Aliens se ravitaillent en énergie négative.

Les prédateurs Aliens se nourrissent de l'énergie générée par toute la gamme d'émotions à fréquences denses (colère, ressentiment, haine, chagrin, tristesse, révolte, jalousie...). Ils se débrouillent donc par toutes sortes de moyens, pour stimuler votre émotionnel le plus violemment possible. Cela peut justement se faire au travers des médias (films violents, reportages bouleversants, images choquantes...). Toutes ces circonstances émotionnelles sont magistralement orchestrées par la prédation de 4ème dimension.

 

Par conséquent, au plus vous vous offusquez ou luttez contre quelque chose, en y accordant toute votre énergie émotionnelle de colère, de rage, de hargne, – comme par exemple pour dénoncer ou militer contre la maltraitance animale, la souffrance humaine, l'injustice... – au plus vous allez donner de la force à cette "chose" et alimenter en énergie"négatives" la prédation transdimensionnelle. 
Celle-ci se développera alors, jusqu'à ce que l'individu épuisé (par une forme de maladie ou dépression sévère) se remette finalement en question. Ainsi, au plus l'individu se drape dans le déni du jeu de la prédation, au plus l'inconfort de la situation (la maladie ou dépression) se renforce et proportionnellement s'aggrave.

 

Dès qu'un individu parvient à résoudre le programme qui jusqu'alors était dissimulé dans son inconscient et qui alimentait son prédateur en énergie "négative", il se libérera définitivement de ce programme karmique qui constamment, le confrontait à des situations de maltraitance.

 

Une fois ce programme désactivé, il ne sera plus affecté émotionnellement par de telles atrocités et de pair, augmentera ses fréquences de résonance qui déstabiliseront drastiquement le système de prédation.
Ce système, je vous le rappelle, est alimenté par vos autres centres de consciences "SDS".
Ce n'est seulement que de cette manière là, que l'individu aura efficacement contribué à diminuer les cas de maltraitance animale ou humaine dans le monde. Car ce n'est pas en proposant des pétitions ou en publiant des images choquantes pour sensibiliser les gens – par exemple sur Facebook et cocher "j'aime" –, que cela résoudra quoi que ce soit ! Bien au contraire, cela ne fait que stimuler l'émotionnel de colère ou tristesse des uns et des autres qui par dessus tout, contribue à rassasier la prédation.

 

Un individu "SDA" comprend que le monde extérieur, celui que les "SDS" qualifient de "négatif", n'est que le reflet de tout ce que les "SDS" dénigrent à voir en eux.

 

Ce n'est qu'à partir de ce moment-là, que la maltraitance aura cessé d'exister dans votre réalité personnellemais continuera à exister dans la réalité collective de 3ème dimension et cela aussi longtemps que les humains n'auront pas compris leur propre mécanisme de prédation.

 

Toutefois ne vous leurrez pas, car ce changement de conscience ne risque pas d'émerger sur le plan collectif de 3ème dimension. Pour imager c'est comme si l'humain se trouvait en classe de maternelle et on lui demandait de passer directement en classe supérieure au lycée.
Il ne tient qu'à vous en tant qu'individu responsable, d'apprendre vos leçons, pour passer au niveau supérieur.

 

Par conséquent, le "SDA" accepte humblement, le laborieux travail intérieur de libération karmique et de prise de conscience, parce que la Connaissance qui lui sera délivrée – seulement à ce moment-là –, lui aura permis de dénicher leprogrammequi avaient manifesté cette réalité entropique pour la transformer en une autre réalité, celle d'une Création nouvelle.

 

Ce postulat s'applique à tous les évènements difficiles qui surviennent dans la vie d'un individu.


 

***

 

 

Revenons dès à présent aux attaques des Ombres noires. Rappelez-vous, nous manquions d'informations pour détecter la faille dans le processus karmique de Jenaël et dans celui de Sand, puisqu'en elle persistait encore une petite gêne respiratoire.

 

Pour compléter nos compréhensions concernant le mécanisme des attaques psychiques provenant de la prédation de 4ème dimension et comme nous l'avions énoncé précédemment, voici la nouvelle expérience qui nous est arrivépar après et qui nous a permis de déceler le conduit de prédation généré par Jenaël. Cette nouvelle séquence fait donc suite à l'attaque qu'il a vécu et à la rencontre avec les "autres Soi" de Sand.

 

Pour alléger notre dialogue, nous n'allons développer que l'essentiel de l'histoire.

 

 

Sand raconte :

 

"Suite à un différent insignifiant entre nous deux – chose qui nous arrive quasiment jamais –, Jenaël s'est laissé piéger par un accès de colère. D'habitude, nos divergences se règlent quasi dans l'instant puisque nous avons l'intelligence de savoir désamorcer un conflit dès qu'il se pointe en allant toujours rechercher sa cause. Mais cette fois, quelque chose était différent. Il ne parvenait pas à maîriser sa colère, sa rébellion envers moi avait pris le dessus.

 

Nous apercevant que nous étions incapables de communiquer, Jenaël une fois de plus, a été rapidement sujet à des douleurs abdominales. Nous étions néanmoins tous deux conscients qu'il s'agissait d'une nouvelle attaque de la prédation de 4ème dimension puisque les symptômes étaient identiques à la fois précédente. Cependant, il était incapable d'admettre la révolte qu'il manifestait à mon égard. Son comportement prédateur envers moi, m'agaçait particulièrement. Il me reprochait d'être trop contrôlante – ce que je suis parfois un peu – mais présentement, son jugement était totalement injustifié. J'étais face à un profond sentiment d'injustice. Mais que se passait-il, pourquoi refusait-il de le voir ?

 

C'est la première fois que je distinguais son prédateur de 4ème dimension qui par résonance a réussi à réveiller l'Amasutum, mon "autre Moi transdimensionnelle". Elle ne pouvait accepter d'être manipulée de la sorte par sa contre partie masculine et par conséquent, ripostait à la menace !

Ce qui est étrange, c'est que dans mon humanité, ne demeurait aucun sentiment de colère mais je me sentais comme une marionnette, forcée de jouer la comédie afin d'alimenter celle de Jenaël.

 

 

 

 

 

J'étais médusée de constater qu'il ne puisse voir le jeu qui se tramait. Son prédateur se jouait de lui en voilant sa conscience.


Voyant que nous étions tous deux dans une impasse, je me préparais un pique-nique et décidais d'aller me promener dans la nature. Au moment de sortir de la maison, j'aperçus Jenaël roulé en boule dans la pièce d'à-côté, profondément endormi sur le canapé.

 

Finalement, il avait fini par réveiller ma propre colère. Qu'il refuse d'assumer sa responsabilité dans ce qui était en train de se jouer, m'était insupportable. Son déni, venait attiser ma rébellion envers le masculin. C'est ainsi que me revenaient en mémoire, des schémas de pensée de mon passé. "Je n'ai nullement besoin de lui pour continuer ma route puisque je suis autonome !" m'entendais-je penser !

 

Pour la première fois depuis que je connais Jenaël, il me venait à l'esprit de reprendre ma liberté ! Me rappelant les suggestions de "mes autreMoi "mes vieilles copines reptiliennes–, je réalisais encore une fois que la prédation de 4ème dimension faisait intrusion dans mes pensées, tentant de m'hypnotiser pour essayer de nous séparer ! Mais il était hors de question de céder. Cette attaque était simplement un nouvel enseignement. Qu'avions-nous à en apprendre ?

 

Afin d'analyser objectivement les circonstances de cette attaque, j'entrepris malgré tout de taire les pensées colériques et rebelles, qui submergeaient mon esprit.

 

Que devais-je comprendre dcomportement de Jenaël ? Que me montrait-il ?

 

Partant du principe de l'effet miroir transdimensionnel, je savais pertinemment pour l'avoir expérimenté à maintes reprises, que si je parvenais à déceler la faille en moi qui permettait à la prédation de 4ème dimension d'agir, nous allions une nouvelle fois apprendre une leçon qui se rajouterait à notre Connaissance. Sachant que le "féminin" que je représentais possédait la clé du mystère, il fallait bien que moi aussi j'accepte de me remettre en question. Cette idée me révoltait, mais je n'avais pas le choix si je désirais désamorcer mon conflit intérieur. Malgré ma colère, j'étais au fait que cette tâche me revenait (voir diag 34).

 

Effectivement, grâce à son comportement j'ai pu discerner les pensées rebelles qui durant toute ma vie passée ont dirigé mon comportement envers autrui et plus particulièrement avec mes ex-compagnons. Je ne voulais jamais me laisser faire, qu'on me contrôle, qu'on me dise ce que je dois penser ou comment agir. Bien évidemment, mes programmes de contrôle et de rébellion me proposaient des hommes à fort caractère contrôlant, rebelle, dominant... Tout comme moi !

 

De retour à la maison, ayant du mal à digérer notre nouvelle expérience, Jenaël et moi étions encore un peu distants. Bien qu'il avait à nouveau passé un bon moment sur les toilettes à se vider les boyaux, il refusait toujours d'admettre sa rébellion qui bien évidemment continuait à alimenter la mienne. Encore incapables de retrouver notre équilibre, nous n'avions pas d'autres solutions que d'accepter d'attendre. Nous savions que la nuit porte conseil...

 

Une fois couchée, je concentrai mon attention sur ma respiration du fait que l'oppression au plexus solaire me comprimait à nouveau les poumons, m'empêchant ainsi de respirer librement. Puis en une fraction de seconde, ma conscience se promenant entre deux dimensions, me fournit la réponse. Cette fois-ci l'Amasutum – mon "autre Moi" – me sermonnait : "Pourquoi résistes-tu à accepter mon penchant prédateur?"

 

Pour la première fois, je perçus à ce moment-là qu'elle pouvait aisément détacher sa conscience de la mienne, de sorte que je puisse différencier ma propre conscience de la sienne.

 

Ma conscience devenait alors autonome. Son esprit manipulateur ayant quitté ma psyché, je parvenais ainsi à distinguer nettement mes propres pensées de celles de mon prédateur transdimensionnel : l'Amasutum ! (Dans mon cas, il s'agissait de l'Amasutum mais pour d'autres personnes les prédateurs transdimensionnels peuvent avoir d'autres formes.)

 

 



C'était donc l'Esprit "SDS" de l'Amasutum qui avait pénétré ma psyché pour déclencher le conflit avec le prédateur transdimensionnel de Jenaël ! Et c'est justement le principe même de la prédation de 4ème dimension qui manipule notre psyché, que la plupart des gens ne sont pas capables d'admettre puisqu'ils en sont complètement inconscients. Quasi-constamment en 3ème dimension, leurs pensées ne sont pas les leurs !

Les pensées leurs sont induites, suggérées et projetées dans leur psyché d'humain par les prédateurs issus de la 4ème dimension "SDS" pour servir la matrice.

 

À ce propos, nous rajoutons ici un extrait du livre de Castaneda, Le Voyage Définitif où don Juan parle des entités prédatrices en ces termes :

 

"... Venu des profondeurs du cosmos, un prédateur est là qui toute notre vie nous maintient sous son emprise. Les êtres humains sont prisonniers et ce prédateur est notre seigneur et maître. Il a su nous rendre faibles et dociles. Il étouffe toute velléité de protestation ou d'indépendance et nous empêche d'agir librement. [...] Je tourne autour du pot depuis longtemps en te laissant entendre que quelque chose nous retient prisonniers. Nous sommes effectivement tous prisonniers ! C'était un fait énergétique pour les sorciers d'autrefois.


- Pourquoi ce prédateur exerce-t-il ce pouvoir sur nous comme vous le dites, don Juan ? Il doit y avoir une explication logique !


- Il y a une explication, me répondit don Juan, qui est extrêmement simple. Ils nous tiennent sous leur emprise parce que nous sommes leur source de subsistance. Ils ont besoin de nous pour se nourrir, et c'est pour cela qu'ils nous pressurent implacablement. Exactement comme nous qui élevons des poulets pour les manger, ils nous élèvent dans des "poulaillers" humains pour ne jamais manquer de nourriture.


« Non, non, non, m'entendis-je dire. C'est absurde, don Juan ! Ce que vous dites est horrible. Cela ne peut tout simplement pas être vrai, ni pour les sorciers, ni pour les gens normaux, ni pour personne. » 


- Et pourquoi ? me répondit calmement don Juan. Pourquoi donc ? Parce que cela te met en fureur ?


- Oui, cela me met en fureur, répliquai-je. Ce sont des idées monstrueuses ! [...]

Je vais faire appel à ton esprit analytique, me dit don Juan. Réfléchis un moment, et dis-moi comment tu peux expliquer la contradiction entre, d'une part, l'intelligence de l'homme sur le plan scientifique et technique et, d'autre part, la stupidité de ses systèmes de croyances ou l'incohérence de son comportement. Ce sont les prédateurs, disent les sorciers, qui nous ont imposé nos systèmes de croyance, nos idées sur le bien et le mal, nos mœurs sociales. Ce sont eux qui suscitent nos espoirs et nos attentes, nos rêves de succès ou notre peur de l'échec, eux encore qui insufflent dans notre esprit convoitise, avidité et lâcheté et qui le rendent prétentieux, routinier et égocentrique.[


- Mais comment s'y prennent-ils, don Juan ? lui demandai-je, de plus en plus irrité par ses paroles. Ils nous chuchotent tout cela dans le creux de l'oreille pendant notre sommeil ?


- Non, ils ne procèdent pas aussi bêtement, me répondit don Juan en souriant. Ils sont extrêmement efficaces et organisés et pour s'assurer de notre obéissance, de notre docilité et de notre apathie, ils ont accompli une manœuvre extraordinaire - extraordinaire, bien sûr, sur un plan stratégique, mais horrible du point de vue de ceux qui en sont victimes. Ils nous ont donné leur esprit ! Tu m'entends ? Les prédateurs ont remplacé notre esprit par le leur, qui est bizarre, incohérent, grincheux, et hanté par la peur d'être percé à jour.


Tu n'as jamais souffert de la faim, poursuivit-il, et tu as pourtant une sorte d'angoisse à propos de la nourriture. C'est celle du prédateur qui redoute continuellement qu'on découvre son manège et lui coupe les vivres. Par le biais de l'esprit humain, qui est en réalité le leur, les prédateurs nous inculquent ce qui les arrange pour améliorer leur sécurité et avoir moins peur."







Livre de Castaneda, Le Voyage Définitif.


 

Je savais déjà que la prédation "SDS" se nourrit d'énergie de basses fréquences provenant des conflits qu'elle échafaude à travers notre émotionnel. Je l'avais perçu dans le comportement d'autrui mais maintenant je venais de découvrir comment elle procède et de le déceler en moi-même.

 

Dès l'instant où je réalisai que l'Amasutum se jouait de moi et qu'elle possédait les deux polarités, celui de dispenser le bien comme le mal, ma respiration se libéra immédiatement !

 

C'était donc ça ! Je refusais d'admettre que la partie prédatrice de l'Amasutum – située dans l'anti-matière/le non-temps –, avait la capacité d'intervenir dans mon présent et d'agir sur la biologie et la physiologie de mon corps physique au travers de mon émotionnel humain. C'était elle qui depuis près de 5 mois, bloquait physiquement ma respiration et se nourrissait de mon énergie vitale, sexuelle et émotionnelle... C'était elle qui était à l'origine de mes pensées rebelles !

 

Voi la leçon que nous avions à comprendre ! Désormais je respire à plein poumon !


G
râce à ces expériences transdimensionnelles, j'ai rencontré ma contrepartie prédatrice située en 4ème dimension. Mais avant d'en arriver là, il m'aura fallut au préalable aller jauger mon petit saboteur "SDS", mon propre orgueil, ma suffisance, mes peurs, mes besoins de contrôler, mes attachements/culpabilités et mon propre déni…
Ensuite, prendre conscience et accepter que mon propre "Moi prédateur SDS" de 4ème dimension se jouait de moi, justement au travers de mon petit ego-saboteur.
Ce n'est qu'après cela que ma Supraconscience m'a autorisée un contact "tangible", non seulement avec le prédateur de Jenaël, mais également avec mon "autre Moi" et "mes sœurs" situées dans l'anti-matière de 4ème dimension.

 

Dès l'instant où j'ai accepté que la partie "SDS" de 4ème dimension au travers mon "mental contrôlant" se jouait de moi, Jenaël (qui symbolise ma contrepartie masculine, donc ma résistance) à pu accueillir et reconnaître sa révolte ! Celle-ci constituait le conduit par lequel agissait son propre prédateur de 4ème dimension, sa partie Gina'Abul dissimulée dans son ADN de Nungal.

 

C'est donc grâce à toutes nos compréhensions, que la déception que nous ressentions envers nos "amis démissionnaires du chemin SDA" se dissipa. Finalement leur prédateur "SDS" de 4ème dimension avait eu raison d'eux. Ils ont réussi à nous séparer les uns des autres. Et c'est précisément parce que je "voyais clairement" que je me suis refusée à céder, lorsque la tentation du prédateur menaçait ma relation avec Jenaël. Je devais être plus forte que mon démon ! Cela, chacun a le pouvoir de le réaliser. Mais si nous dénigrons l'existence physique de nos "autres Moi", même situés dans l'antimatière, alors nous perpétrons le jeu de la matrice (c'est à dire le jeu de la prédation de 4D) et demeurons leur marionnette.

 

Il faut bien comprendre que nous avons beau rejeter l'existence de la prédation transdimensionnelle de toutes nos forces et même si nous nous en croyons préservé, il n'en résulte pas moins que la réalité de ces entités malveillantes influencent nos pensées et notre quotidien. Et ce n'est que lorsque nous avons réussi à nous détacher de leur sournoise emprise et éprouvé la véritable libération, que nous pouvons nous rendre compte de l'ampleur de leurs influences sur notre psychisme.

 

D'avoir compris l'utilité de toutes mes expériences difficiles avec les Ombres noires me permet aujourd'hui de remercier ma Supraconscience. J'avais déjà entendu parlé des Ombres noires, je savais qu'elles pouvaient nous influencer. Mais de le vivre, de les ressentir au plus profond de moi et de pouvoir en tirer leçons pour comprendre et en témoigner, m'aidait à retrouver la véritable paix. Non pas celle à laquelle je m'étais efforcée de croire, mais celle du véritable équilibre intérieur qui me permet désormais de me libérer de l'ignorance, de l'utopie et du mensonge.


***


C'est ainsi que la Connaissance protège. Elle nous protège car elle provient uniquement de notre Conscience supérieure et non de notre mental qui lui est le réceptacle de la conscience "SDS" ! Ce mental qui cherche toujours à se faufiler entre mensonges et utopies, afin de pouvoir continuer à croire à l'illusion.

 

C'est pour cette raison que nous refusons de nous mentir et de continuer à croire aux chimères et aux tromperies de la matrice. Et lorsqu'on s'ouvre à la Vérité, non pas celle qui nous arrange mais à la réalité pervertie de notre Monde, à ce moment-là, nous guérissons notre Âme, notre corps et notre Esprit.



 

 

En cessant de mentir à nous-mêmes, nous ne pouvions tolérer de mentir à autrui, même s'il s'agissait de tempérer ou enjoliver notre vérité afin de préserver – par culpabilité  sa susceptibilité ou tenir compte de sa fragilité émotionnelle.


Et c'est parce que nous avions osé fairle choix déterminant de nous détourner de touceux qui continuent à propager des tromperies à l'égard de l'humanité, que nous a été montré aujourd'hui cette nouvelle réalité qui se profile pour notre futur. Effectivement ayant eu accès à la plus grande probabilité de l'avenir humainnotre Supraconscience nous a révélé que la densité de 4ème dimension "SDA" ne "seraque très peu peuplée, puisque les humains auront préféré se cacher d'eux-mêmes, ignorer leurs prédateurs transdimensionnels et ne pas à croire au jeu de la matrice "SDS".


Alors comment dans ce profond déni de la réalité, auraient-ils pu s'enfuir de leur prison dorée ?

La plupart des personnes qui gravitaient dans notre entourage comme d'autres gens d'ailleursont poursuivleur choix de cheminer en "SDS" et ascensionner dans les mondes de 4ème dimension "SDS" afin de pouvoir continuer à croire que l'avenir terrestre deviendra "amour et lumière". Ils y croient fermement car leur prédateur de 4D, s'occupe bien de le leur faire croire. La programmation New Age les a coupé de leur Supraconscience "SDA" et leur retourné le cerveau. Ils subsisteronalors dans leur condition de "bétailpour la 4ème dimension de prédatioou endosseront eux-mêmes le rôle de prédateur "SDS".

Ouvrir les yeux sur la Réalité de ce Monde n'est pas chose facile. Celui qui véritablement ose le faire et le voir "objectivement" c'est à dire tel qu'il est – ne peut que se rendre compte qu'il n'y a plus aucun espoir de sauver ce monde en déclin car il n'est ni à sauver, ni à changer ! Il s'agit "simplement" d'accepter que ce monde humain est "SDS" et qu'il est sur le point d'imploser !

Qui peut encore croire qu'ériger des îlots de lumière, créer des écoles alternatives pour les enfants, fonder des communautés de lumière ou se partager des jardins bio peut y changer quoi que ce soit ?
Il faut vraiment enfouir sa tête dans le sable pour faire semblant d'y croire. Il n'y a que le consortium prédateur "SDS" trop arrogant, trop imbus de lui-même et de ses certitudes – car trop confiant en sa super technologie –, qui refusent de le voir.

Croire à l'utopie de la rédemption de ce monde et y participer, c'est se mentir encore et encore tout simplement ! Ces individus là, fuient la Connaissance en refusant de voir la Vérité. Ils ont peur de leur propre obscurité et sont incapables d'admettre qu'ils sont à la merci de leur prédateur "SDS" de 4ème dimension. Ils préfèrent alors adopter la philosophie hypnotique "amour et lumière", qui est de loin beaucoup plus sécurisante pour l'ego.

Malgré touleefforts pour essayed'améliorer leur Monde – donc à l'extérieur d'eux-même–, ils refusent d'admettre qu'ils resteront encore esclavede leur propre prédateur de 4ème dimension. Et quoiqu'ils fassent pour le changer, ils continueront à le rester dans le cycle suivant ! La 4ème dimension "SDS" n'est en réalité qu'une 3ème dimension améliorée, une illusion plus étendue.



"C'est la vérité qui libère,

et non les efforts qu'on fait pour être libre"

Krishnamurti



La nouvelle Terre en 4ème dimension de conscience "SDA" n'est pas autre chose qu'un "univers parallèle" en formation, créé par la fréquence de résonance que propage chaque individu/conscience "SDA".
Il s'agit donc d'un nouveau potentiel de futur que se créent eux-mêmes, tous ceux qui ont véritablement accepté de se délester de leurs croyances, culpabilités et attachements de 3ème dimension.


Nous avons tous le choix de persévérer dans une réalité qui nous arrange et qui nous est confortable, soit ! Mais ce choix relève de l'illusion qui n'est qu'une réalité partiale et subjective propre à la 3ème dimension.

Il s'agit d'apprendre à VOIR LA RÉALITÉ VÉRITABLE AVEC OBJECTIVITÉ, celle qui se dissimule derrière le voile de nos illusions.
La Réalité peut nous sembler effrayantmais lorsque nous en avons connaissance et que nous apprenons nos leçons, nous devenons intouchableet invinciblepour la prédation Alien de 4ème dimension.

 

Ce n'est qu'à partir de ce moment-là, que nous saurons capables de nous extirper de notre monde d'illusions et de nous élever vers notre nouvelle réalité.

 

Notre vulnérabilité, notre ignorance et notre déni  principales failles du psychisme humain –, constituent des "portails dimensionnels" par lesquelles s'engouffrent la conscience manipulatrice de la prédation de 4ème dimension.
Paul Ponssot que nous citons ici, souligne lui aussi l'importance d
e déceler nos failles et de se connaître soi-même.

 

 

Il écrit :

 

"… A un autre niveau, pour cesser de donner notre énergie à ses entités sans âmes, il faut faire un travail sur soi pour identifier et intégrer notre subconscient c’est-à-dire notre part sombre, le robot pilote par lequel les entités sans âmes nous manipulent. Ce n’est qu’en identifiant et intégrant notre part sombre que l’on arrivera à se connecter à la source et se sortir de la matrice. Or se connaître soi même est une chose que peu de personnes ont le courage de faire… C’est en effet plus facile d’attendre un sauveur externe ou un évènement que de travailler sur soi …"

 

http://paulponssot.blogspot.fr/2015/02/ce-qui-se-cache-derriere-les-attentats.html

 

 

Question à l'Ange :

Si nous comprenons bien, passé un certain stade d'ouverture de conscience, la prédation de 4ème dimension n'a plus d'emprise sur certaines personnes. Peux-tu nous donner davantage de précisions à ce sujet ?

Reprenons l'analogie avec les gardiens de prison.

Lorsqu'un prisonnier parvient à s'échapper, les gardiens ne peuvent pas se permettre de le pourchasser en dehors du périmètre de l'établissement, au risque de laisser s'enfuir les autres détenus en laissant la prison sans surveillance. Ainsi, lorsqu'un individu parvient à s'extirper des croyances de la matrice, les Ombres noires – ses Gardiens – ne se risquent jamais à le tourmenter très longtemps car ils se mettraient alors eux-mêmes en grave danger.

Il est important de comprendre que tout individu qui s'éveille véritablement à sa Supraconscience "SDA" – son Êtreté –, augmente inévitablement sa fréquence de résonance. Il devient alors "dysharmonique" avec les fréquences de 3ème dimension et pour ainsi dire indigeste car asynchrone – avec cellede la prédation Alien "SDS" de 4ème dimension.

Ainsi, tout individu qui accepte le jeu de la prédation en tant que leçon et qui parvient à transcender la programmation inoculée dans sa psyché par les Aliens (peurs, mensonges, fausses croyances, etc), devient non seulement intouchable pour la prédation humaine de 3ème dimension mais également pour celle de 4ème dimension. Par conséquent, l'individu affranchi devient "infréquentable" pour ses semblables encore sous influence psychiqueIl sera automatiquement banni par ceux qui réfutent leur processus karmique et qui sont restés assujettis à la matrice "SDS".

C'est pour cette raison que votre relationnel fond comme neige au soleil. Cela signifie aussi que vous serez fin prêts à supporter le changement fréquentiel qui vous propulsera dans l'autre monde, celui de la 4ème dimension "SDA".

Il vous faut bien comprendre que si l'énergie "négative" provenant des mondes de la prédation est correctement perçue et utilisée par une conscience humaine de tendance "SDA" – lorsque la leçon apprise est assimilée , elle se transforme "mécaniquement" en énergie bénéfique pour sa propre élévation.

Les Ombres noires deviennent alors des "enseignantes" qui participent à "renforcer" votre Connaissance. 

Appliquer les leçons de l'Ange dans votre quotidien, renforcera votre Connaissance et contribuera à élever vos vibrations de résonance. Ce n'est qu'en atteignant une fréquence de Conscience supérieure que vous renforcerez votre défense contre la prédation de 4ème dimension.

Ainsi, tout individu qui lors de son incarnation parvient à devenir quelque peu "Supraconscient", s'offrira lui-même de se préserver de ses prédateurs qui ne sont que ses "autres Soi", émissaires d'un jeu karmique transdimensionnel, situés dans d'autres dimensions et espace-temps. Il aura donc nul besoin d'attendre désespérément un sauveur extérieur, du genre de celui que lui proposera prochainement le projet Blue-Beam du gouvernement mondial.



Question à l'Ange :

Qu'adviendra-t-il de la prédation de 4ème dimension lorsque les fréquences terrestres leur deviendront insupportables ?

 

Pour votre gouverne, sachez que les prédateurs situés en 4ème dimension savent très bien ce qui les attend. Mais comme pour la plupart des humains, ils continuent à croire qu'ils seront capables de surmonter l'accélération des fréquences terrestres grâce à leur technologie. Ainsi les plus irascibles d'entre-eux – du moins ceux qui n'acceptent pas de renoncer à leur contrôle sur l'humanité – en usant de leur bio-technologie de pointe, sont en train de cloner et stocker des milliers de corps humains, afin qu'ils puissent transférer leurs Âmes dans des corps de 3ème densité et continuer à tyranniser l'humanité dans le cycle qui s'annonce.

Alors sachez aussi que les récents champs de bataille dans le monde, en Syrie, Irak, Palestine, Ukraine, Afrique (les étudiants massacrés au Kenya), ainsi que les accidents de train, de bateaux ou disparitions d'avions (ex Boeing 777 de la Malaysia Airlines, jusqu'au dernier en date l'Airbus A320 de la Germanwings), sont tous organisés ou provoqués d'une manière ou d'une autre, par le consortium "SDS" de 4ème dimension afin de se fournir en corps humainpour les dupliquer.

Ils savent provoquer ce genre de catastrophe de grande ampleur, en manipulant – par psycho-technologie du type "Mind Control" à basse fréquence – la psyché de certains individus clés (chefs militaires, pilotes d'avions, etc) afin de les amener à réaliser des actes abominables.

Pour les généticiens de 4ème dimension, ces espaces où s'accumulent de nombreux cadavres humains sont un terrain de prédilection pour perpétrer leurs expériences sur l'Âme, la génétique et la conscience. Ainsi au moment de la mort, en gelant l'écoulement du temps, ils récupèrent les corps des "futurs" défunts pour en extraire au moyen d'un champ électro-magnétique l'emprunte de l'Âme encore présente dans l'ADN. Puis leurs opérations de prélèvements génétiques une fois terminées, ils laissent à nouveau s'écouler le cours du temps, laissant la mort parachever son œuvre.

Les prédateurs de 4ème dimension "SDS" possèdent une technologie bio-génétique permettant la manipulation de l'Âme et de la conscience, inconcevable pour un esprit humain de 3ème dimension. C'est ainsi qu'ils savent ressusciter des copies conformes de défunts (leurs clones), qui en quelques semaines seront fin prêts à devenir le "réceptacle biologique/vaisseau humanoïde" de l'Âme d'un reptilien "SDS" de 4ème dimension.

Grâce à cette technologie transdimensionnelle, la plupart des politiciens et personnages influents de votre planète possèdent leurs clones. Certains d'entre-eux sont déjà opérationnels, d'autres sont encore placés "en dormance" dans d'immenses réservoirs situés à des centaines de kilomètres sous la croûte terrestre, que les humains de la surface intentionnellement mal informés ont appelé l'Agartha.

Le consortium reptilien-Gris-Dracos et autres... sait qu'après la Transition, son existence est menacée dans votre secteur de l'Univers puisque leur biologie sera incapable de résister aux nouvelles fréquences qui toucheront le Terre. C'est pour cette raison qu'eux aussi préparent leur propre transition de cette manière là.




Du point de vue humain, leur façon de procéder pourrait paraître ignoble, néanmoins elle reste légitime du point de vue de celle d'une Conscience supérieure de 7ème dimension. Cette dernière est capable d'accepter que la prédation de 4ème dimension – même en agissant ainsi –, contribue automatiquement à l'équilibre de l'Univers. Cet équilibre s'exprime par les deux polarités qui la constituent : l'expansion qui s'oppose à l'entropie, notion que les textes bibliques ont traduit par :
"Né de poussière, tu redeviendras poussière !".

Le cycle de la Création/expansion "SDA", transforme l'antimatière en matière grâce à l'influence de la pensée d'un créateur/observateur et de l'action de la gravité. Continuellement, l'égrégore de la pensée/conscience de l'ensemble de l'humanité – qui constitue une gigantesque onde électromagnétique –, transforme l'antimatière – sous sa forme atomique – en matière figée. La résultante de cette onde électromagnétique de pensée/conscience correspond à la densité, la physicalité de 3ème dimension, c'est à dire : "Tu es poussière".

Le cycle entropique du principe énergétique "SDS", conduit au final à recycler son "énergie négative" en étant avalé par un trou noir pour redevenir antimatière : "Tu redeviendras poussière".




Cette énergie négative d'antimatière redevient alors "onde" (le sans forme). En conséquence, elle redevient disponible pour être transformée à nouveau, sous forme de particules densifiées (la matière, la forme), par l'intermédiaire de l'intelligence créatrice d'une pensée "SDA" et de l'action de la gravité.

"Rien ne se crée, rien ne se perd, tout se transforme" 
                                                            Antoine Lavoisier

La "Conscience prédatrice" de la faction "SDS" la plus extrême, est donc destinée au final à être avalée par un trou noir pour redevenir poussière. Incapables d'accepter le caractère entropique et destructeur de leur statut prédateur, ils se rendent donc inaptes à évoluer au-delà du "cycle infernal du pouvoir sur autrui". Leur seule issue pour ne pas s'enfoncer dans le cycle de l'entropie et pour de pas être recyclé, serait de passer en orientation "SDA" afin de progresser vers des dimensions supérieures de conscience.

Et c'est justement parce ces "prédateurs Aliens" se croient invincibles et trop sûrs d'eux-mêmes – parce qu'ils possèdent une foi exagérée en leur technologie – que dans leur prochain cycle de 3ème dimension, le retour de karma leur sera difficile à supporter.




Question à l'Ange :

 

Nous venons de comprendre que l'Agartha "la Terre creuse" n'est pas du tout ce monde souterrain où nos "frères humains" vivent dans la paix, dans l'harmonie, dans l'amour... comme nous l'ont laissé croire de nombreux messages transmis par channeling. Qu'en est-il vraiment ?

 

La désinformation New Age évoque souvent l'Agartha, ses peuples intraterrestres et ses cités de cristal afin de laisser les ignorants et les utopistes, continuer à rêver. Ainsi ces dernières années, de nombreux messages "amour et lumière" ont soi-disant été transmis par "ADAMA" (grand prête de Telos et entité "SDS"et malheureusement, beaucoup de chercheurs de vérité (comme toi Jenaël il y a quelques années), sont tombés dans le panneau.

Effectivement ces cités intraterrestres où vivent des Êtres de grande sagesse, existent bel et bien mais ne sont nullement peuplées par des humains de 3ème dimension. Cependant, d'autres cités implantées sous terre, constituent des villes-prisons pour ces humains répliquants qui elles, sont dirigées par des entités reptiliennes et des Gris, chargés de surveiller la population qui y vit. Comme vous venez de l'apprendre, lprédation "SDS" possède la technologie pour créer de nouveaux corps physiques en dupliquant l'Âme, soit au moment de la mort, soit lors des abductions d'humains.





De ce fait, depuis des siècles et des siècles, durant les guerres, les catastrophes – naturelles ou provoquées – beaucoup d'humains dont l'Âme est "SDS" sont prélevés les portés disparus  et sont séquestrés et "élevépour la reproduction" dans ces fameuses cités intraterrestres dirigéepar la prédation "SDS". De mêmebeaucoup de bébés et d'enfants qui meurent ou disparaissent pendant les bombardements – ces prétendues frappes chirurgicalequi visent les immeubles dans les pays en guerre –, sont ainsi prélevés car il est plus facile pour les généticiens de 4ème dimension "SDS" de dupliquer une Âme "SDS" non encore "formatée". (Il est important de souligner que les prédateurs ne prélèvent jamais une Âme véritablement en orientation "SDA".)

Il existe sous terre, de grandequantités de corps humains vivants, clonées à partir dmehumaines "SDS" et qui renferment soit defractales d'Âmereptilienneprovenant de 4ème dimension, soit qui en sont encore complètement dénués (entités sans Âmes). Ils sont les présumés "frères de lumière" connus du New Age, mais en réalité, ils ne sont pas "encore" véritablement humains, tel que vous le concevez.

Cette population d'humains, de clones humains et de répliquants "hybrides"constituent une réserve de corps qui sera utilisée par la prédation de 4ème dimension pour repeupler la Terre après la grande Transition. Elle est donc destinée à faire partie de la future humanité "SDS" de 3ème dimension.

 

 

 

 

Ces pseudo-humains qui vivent dans ces cités, n'y résident pas véritablement de leur plein gré, puisque leurs maîtres-geôlierleur ont tout comme à vous – humains de la surface –, supprimé la mémoire. Ils ne connaissent pas plus que vous, l'existence des autres mondes.

Alors à
votre avis, d'où proviennent tous ces pseudo-channeling en provenance soi-disant de la Terre creuse ? Et quelle est la réalité qui se cachent derrière ce gigantesque mensonge ?

Vous savez maintenant que pour posséder un "corps avec une fréquence assimilable ou "comestible" pour elles, les entités de 4ème dimension doivent respecter le libre arbitre de l'individu, c'est à dire obtenir "librement" l'accord de sa conscience.